Comment éviter les PN à l’avenir ?

Par défaut

vampire

Si vous semblez être un « aimant » à vampires, zombies, ou taré(e)s violents de tout poil, demandez-vous si dans votre famille d’origine, vos parents vous infligeaient de la violence émotionnelle – Etiez-vous puni(e) si vous osiez vous affirmer ou vous défendre, ou exiger quelque chose pour vous-même ?

Et aussi, si vos parents étaient violents l’un envers l’autre ?

Si vous avez répondu « oui » à ces questions, il est vraisemblable (attachements psychologiques oblige !) que vous attiriez ou soyez attiré(e) par des êtres violents émotionnellement.

Vérifiez d’abord si vous présentez les signes de la « carpette » voulant plaire à tout le monde. En effet, vos parents ont érodé votre sens du moi et votre aptitude (et même toute volonté) à vous défendre quand on vous attaque.

Ces abus infantiles vous ont alors poussé(e) à développer certaines caractéristiques : par ex, être très consciencieux(se), toujours penser à combler les besoins des autres en vous oubliant vous-même, et surtout, en étant excessivement et névrotiquement naïf.

Si on est si naïf, c’est que, comme il n’était pas question que l’on puisse comprendre la vraie nature de nos parents, on a été entraîné, à – exprès -mal interpréter la réalité !

Les parents sont censés nous aimer et nous protéger, et non nous violenter, alors, l’enfant apprend à se cacher cette vérité

L’ex-enfant violenté a également la phobie de décevoir ou de générer des sentiments négatifs, quels qu’ils soient, chez les autres – névrose qui se manifeste par l’inaptitude à dire non. Comme on a été puni(e) étant enfant pour ceci, on fait tout ce que veulent les autres – on oublie nos propres besoins ou désirs, notre temps, notre énergie… Tout ça est au service du 1er venu…

Les abus infantiles induisent aussi l’opinion que l’amour est douloureux, qu’il est synonyme de « drame ».

Comme l’ »amour », tel qu’on l’a observé chez nos parents était violent, agressif, manipulateur, etc…, voilà ce qui est devenu le modèle de l’amour, pour nous ; on s’attend à ce que l’amour soit dramatique et excessif.

Donc, si l’on rencontre un partenaire normal, aimant, sincère, on le trouve « ennuyeux » !

Dès lors qu’on réalise cette tendance, on peut la combattre en se disant que l’amour est calme, aimant, tolérant, juste, sain, paisible.

En outre, quand on rencontre un partenaire possible, il faut identifier rapidement s’il n’y a pas de « signaux d’alarme » chez lui (elle), indiquant qu’il est un être violent, un taré, un vampire ou un PN ;

– Est-ce que les communications avec lui (elle) vous déséquilibrent (sensation d’insécurité, choc, tristesse, frustration et surtout, confusion) ? La marque principale d’un PN est en effet que sa façon de communiquer est contradictoire, vague, « confuse » ou trompeuse.

Fiez-vous à vos sensations ; si, après avoir parlé avec la personne, vous vous sentez exploitée, ou rabaissée, remarquez-le.

– ils ne s’excuse pas, ni n’admet qu’ils a tort ou s’est trompé : le PN se voit comme étant parfait => il ne peut donc avoir aucun défaut. Et si vous lui en faites remarquer, sa rage ne connaît plus de bornes ; il tentera alors de vous écraser, de vous détruire.

– « la mariée est trop belle » : au début, les PN en font des tonnes pour vous séduire ; charme excessif, toujours de votre avis, .. D’après vos dires (qu’ils ont bien noté), ils montrent tout ce que vous désirez chez un(e) partenaire.

– Ils changent de masque à volonté ; vous pouvez voir ceci clairement en observant leur attitude en société.

– recadrage : ils « recadrent » (c-à-d modifient ou minimisent leur responsabilité) tout événement qui leur serait négatif –> En changeant le contexte d’un événement, ils en modifient la signification.

Par ex, s’ils vous ont volé de l’argent, ils diront : « tu m’as dit que je pouvais avoir cet argent » ou «  « je ne te l’ai pas volé, je te l’ai emprunté », …

Et ils affirment ce gros mensonge avec un aplomb incroyable, en vous regardant droit dans les yeux, en sorte que vous vous mettez à douter de ce qui s’est réellement passé, de ce que vous avez réellement dit – bref, vous doutez de vous, de votre intelligence, mémoire et santé mentale !

Enfin, vous êtes si accro à lui(elle) que vous avez BESOIN de croire à son mensonge, car sinon, vous devriez réaliser sa nature, et le quitter – en écoutant le mensonge (et au fond de vous, vous sentez qu’on vous ment), vous anticipez tte cette immense douleur de le quitter : il y a la perte d’un amour, mais aussi, la compréhension qu’il n’y a jamais eu d’amour de sa part, que tout reposait sur des mensonges & que vous avez été utilisée,

– il offre des cadeaux pourris, tout vieux, ou ne correspondant pas à nos goûts ou notre être profond, ni à ce qu’on a demandé – d’ailleurs, souvent, ils nous offrent une chose qu’on avait dit ne jamais vouloir avoir chez nous !

C’est pour ça qu’être avec un PN est destructeur : cela abîme notre aptitude à percevoir le réel comme il est, et notre perception du moi : le PN dit qu’il nous aime, mais en même temps, nous offre un cadeau prouvant qu’il ne sait pas du tout qui on est ou qu’il se fiche de nous.

– « engagement express » : à peine quelques jours ou semaines après avoir fait connaissance, il nous dit tout de suite qu’il nous aime, et nous offre tout de suite le mariage ou la cohabitation, ou veut faire un enfant ! Et en même temps, ils nous cachent des pans entiers de leur vie (boulot, hobby, amis, famille).

Ceci n’est nullement le signe qu’ils sont fou amoureux de nous, mais de leur désir de nous manipuler et de se nourrir à nos dépens ; en effet, on sera plus facile à manipuler si on croit que ce gars (ou cette fille) nous aimera toujours, nous fera une vie de rêve, sera notre époux(se) et le père (la mère) de nos enfants !

– le PN est toujours négatif et critique les autres.

– il ne respecte pas les limites des gens ; observez comment il traite les gens avec qui il ne doit pas être poli, comme les serveurs, caissières, .. Aussi ; il se conduit de façon non appropriée en société,

– il a beau avoir observé les humains et leurs émotions pour pouvoir les « rejouer », étant vide d’émotions, il n’y comprend rien. Un bon test, est de regarder avec lui le film « Good Will Hunting » ; s’il réagit agressivement, ou superficiellement, ou déclare n’y rien comprendre, vous serez fixé(e)

Conclusion : si vous vous êtes sorti(e) d’une relation avec un PN, vous devez décider « Plus jamais ! » ; que vous ne retomberez plus dans leur piège.

Vous devez vous informer sur la perversion narcissique et travailler (peut-être avec quelqu’un qui est aussi passé par là) à guérir, à apprendre à former des limites saines et à vous affirmer.

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s