Signes d’auto-sabotage

Par défaut

sabotage2

Se saboter, c’est faire et continuer à faire des choses qui nous nuisent et ne pas faire ce qui nous profiterait.

Par exemple, se conduire de façon « débridée », sans contrôle, est clairement de l’auto-sabotage ; un signe qu’on crie pour être contrôlé(e)  – et donc, qu’il y a des attachements psychologiques là-dessous !

La plupart d’entre nous (au moins ¾ de la population) ont un attachement psychologique – ce que j’appelle des « fantômes qui hantent notre esprit » et nous dirigent à notre insu (voir : http://www.bonheuretamour.com/?p=4989 ).

Et il en existe de 3 sortes ; au manque, au contrôle et au rejet (voir ; http://www.bonheuretamour.com/?p=5071 ).

On verra ici l’attachement psychique au contrôle (lequel mène à un état, & un sentiment familier d’impuissance) :

Il existe des gens qui cherchent intentionnellement à se faire contrôler et à en tirer du plaisir ; les sado-masos. Ces individus jouent au moins à ce jeu +- consciemment…

Mais pour beaucoup d’autres, ce « jeu » est totalement inconscient, et ils pensent rechercher juste l’inverse ; c-à-d le pouvoir, la paix, l’autonomie.

Une personne lambda (n’ayant pas travaillé sur elle-même, et développé sa lucidité) n’a pas la moindre idée de la façon dont il agit inconsciemment pour attirer ce qu’il déteste le plus.

Il ne réalise pas que chaque jour, plusieurs fois par jour, il jette littéralement son propre pouvoir et se met à la merci de gens qui pourront prendre le contrôle sur lui et décider (au mieux de LEURS intérêts) de sa vie !

Si vous avez fait ceci, vous constatez les résultats ; sentiment d’impuissance, de frustration, d’impuissance, de ressentiment et de manque de contrôle sur votre vie.  Se « réveiller » et comprendre comment on a atterri dans cette situation, est une vraie illumination !

Une fois que vous le voyez, vous pouvez exercer un choix – mais retenez toujours ceci ; vous n’aurez jamais un choix avec les choses qui restent en dehors de votre conscience. Donc, s’informer est la clé !

Voici donc 9 signes montrant que vous cherchez à vous faire contrôler par les autres :

Le tableau suivant reflète la tendance à inviter inconsciemment les autres à nous contrôler. Tous les exemples sont heureusement réversibles. Tout ce qu’il faut, c’est la conscience et le désir de vivre une vie interdépendante.

1- Ne pas prendre soin de vous-même

Si vous ne prenez pas soin de vous-même, vous envoyez un message inconscient aux  autres, qui est ; je ne peux pas prendre soin de moi, donc occupez-vous de moi. Ceci invite les autres à intervenir dans votre vie et vous dire ce que vous devriez faire. Il les invite également à vous harceler pour vous « reprendre ». Vous invitez le contrôle des autres de vous-même en vous négligeant.  Là, la demande de contrôle par autrui crève les yeux – sauf à vous, qui ne voyez rien… bizarre, non ?

2- Se rebeller contre l’autorité

Les rebelles émotionnelles sont les as du contrôle ; quand l’autorité exige, les rebelles résistent, ce qui provoque une intervention plus musclée de l’autorité.  Alignez 10 employés, par ex ; 9 d’entre eux suivent les règles et coopèrent, alors que le 10ème est un rebelle.  Qui est surveillé de plus près ? Le rebelle !  Le rebelle invite plus d’autorité dans sa vie que quiconque, tout ce qu’il fait avec son attitude, c’est crier pour qu’on le contrôle !

Il déteste l’autorité, mais invite inconsciemment l’autorité à sans cesse le contrôler. Au fond de lui, doit-on penser qu’il ne déteste pas vraiment l’autorité ou qu’il cherche à être contrôlé par elle ? Les 2.

3- Le non-respect de nos obligations

Vous avez accepté de faire certaines choses, or, vous ne le faites pas. Qu’est-ce qui se passe ensuite ? On vous confronte à votre comportement ; quelqu’un vient exiger que vous respectiez vos obligations.

En ne faisant pas ce qu’il faut ou ce que vous avez accepté de faire, vous invitez les autres à intervenir et à vous prendre en charge.

4- Demander continuellement de l’aide ou des conseils

Avez-vous déjà connu quelqu’un qui demande tout le temps de l’aide pour faire les choses qu’il pourrait faire tout aussi bien seul ? Parfois, il s’agit d’une invitation pour avoir de la compagnie. Mais si vous faites cela en permanence, vous demandez en fait aux autres de vous prendre en charge.

5- Se lover dans le doute de soi, refuser d’oser risquer de faire des erreurs

Si vous avez peur de faire des erreurs et d’être tenu responsables à cause de cala, vous invitez encore d’autres personnes à intervenir et à vous prendre en charge. Craindre les erreurs est craindre l’inévitable, puisque tout le monde en fait. Les gens intelligents sont reconnaissants pour leurs erreurs parce qu’elles nous aident à apprendre, ce qui nous rend plus indépendant.

6- Refuser de dire non

Ceci est un « excellent »  moyen pour donner son pouvoir personnel, et se sentir contrôlé par (= subir) les exigences de la vie.  Si vous ne pouvez pas dire non quand vous devez dire non, vous attirez automatiquement les profiteurs & « contrôleurs » ! Et ensuite, bien sûr, ces gens s’attendent à ce que vous gardiez cette attitude de mouton – et quand vous refusez, ils commencent à vous harceler.

7- Refuser d’exprimer votre opinion

Un moyen sûr de s’assurer que d’autres ont tout le pouvoir est de retenir vos pensées, sentiments et opinions. De cette façon, vous n’avez pas de mot à dire dans ce qui se passe, et devez suivre l’ordre du jour de ceux qui sont prêts à prendre la parole. Ils ont le pouvoir et vous êtes à leur merci en vertu de votre « respect silencieux ».

8- Attirer les êtres contrôlants

Vous pourriez être attiré par les gens qui aiment contrôler les autres. Ces « contrôlants » peuvent vous sembler plus puissants, indépendants, charismatiques et sécurisants à fréquenter. Si vous avez un désir inconscient d’être contrôlé, vous pouvez même vous sentir mal à l’aise avec quelqu’un qui attend que vous preniez vos propres décisions et soyez responsable pour eux.

9- Pas de conscience de vos sentiments

Les sentiments sont un élément indispensable de la prise de décision. Des sentiments clairs reflètent vos valeurs et vous donnent une base solide dans la vie. Si vous n’êtes pas en contact avec vos sentiments, vous ne pouvez pas avoir une idée claire de où vous vous situez.

Par exemple, si quelqu’un vous demande de faire quelque chose qui vous met mal à l’aise, votre mal être est vague, en sorte que vous n’en tenez pas compte, vous refusez de ressentir quelque chose d’aussi désagréable. En ce cas, ignorant vos sensations (qui sont pourtant là pour vous guider dans la vie et vous faire éviter ses pièges), vous agirez comme on vous le demande.. . d’une manière qui vous nuit !

Ceci est risqué ; c’est ce genre de « répression des sentiments » qui vous pousse à céder aux pressions extérieures (« ami », groupe) ou à prendre des décisions sur base de l’intérêt d’un d’autre.

Le résultat final

Le résultat de ces invitations subconscientes à être contrôlé, est que vous finissez par un sentiment d’impuissance, dans un état très bas, impuissant, victime de des personnes et des circonstances.

Si vous vous sentez ainsi  – comme si votre vie ne vous appartenait pas, vous souffrez sans doute d’un attachement psychologique au contrôle.

C’est de l’auto-sabotage à son meilleur. Un attachement inconscient  au fait d’être contrôlé, nous pousse à rechercher cela tout en, consciemment,  haïssant chaque minute. Inconsciemment, c’est ceci qui vous est familier (donc, en quelque sorte, « rassurant »). – C’est dans cet état misérable que vous vous sentez en « sûreté », car c’est ce que vous avez connu jadis…

N’est-il pas temps d’apprendre à être à l’aise en tant que personne indépendante – un individu ?

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: La perversité est contagieuse ! | bonheuretamour

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s