Mangeons plus de gras !

Par défaut

??????????????????????Nous avons besoin de manger du gras… bien plus que ce que l’on consomme actuellement ! Même si l’on est en surpoids, il faut consommer du gras (et si on mange juste assez, ça ne fera nullement grossir) pour empêcher l’apparition de maladies ; ne pas manger chaque jour suffisamment de graisse, provoque en effet les troubles suivants :

– la constipation, car le gras est le stimulant majeur du réflexe gastrocolique,

– des troubles de la vésicule biliaire, car le gras est le seul stimulus pour l’excrétion de bile, et si elle n’est pas régulièrement produite, des pierres se forment,

– une cholecystite aiguë, car la bile bloquée ou les pierres peuvent obstruer les conduits hépatiques (les tuyaux reliant le foie & la vésicule biliaire),

– un gain de poids & l’obésité, puisque la graisse est ce qui contrôle la faim, l’appétit & la satiété,

– une entérocolite (maladie inflammatoire des intestins) car la bile non excrétée cause des diarrhée et inflammation de la muqueuse intestinale,

– un manque de vitamine D et des maladies des os et des articulations (caries, ostéoporose, ostéoarthrite, scoliose, arthrite rhumatoïde, rachitisme), car on a besoin de gras pour assimiler la vitamine D, le calcium & le magnésium dans l’intestin grêle, et des troubles squeletto-musculaires (fibromialgie, …),

– une hypertension & maladie cardiaque, car la vitamine D, le calcium & le magnésium régulent la contraction & la relaxation des vaisseaux sanguins et du muscle cardiaque,

– des troubles sanguins, car la graisse permet d’absorber la vitamine K (de coagulation du sang) et des acides gras essentiels sont nécessaires pour fabriquer des globules rouges,

– une baisse de l’immunité, une cécité nocturne & des troubles de la peau, car le gras est essentiel à l’absorption de la vitamine A,

– un large éventail de dysfonctionnements cognitifs, de troubles cardiovasculaires, inflammatoires, de l’infertilité, de l’aménorrhée, des cancers, des dommages nerveux, …

– de la cellulite ou autres troubles de la peau,

– une exposition aux acides « trans » instables et aux graisses rances contenues dans les huiles végétales – ce qui est la cause principale des maladies inflammatoires (asthme, troubles digestifs & cardiovasculaires, athérosclérose, arthrite, et cancer),

Mais alors, pourquoi la société nous pousse-t-elle à éviter ce gras, et à consommer des huiles végétales (et encore, en petite quantité) ?

Parce que ces graisses animales sont bien meilleur marché que les huiles végétales et la margarines.

Le mensonge est à présent partout accepté comme une vérité (par la médecine, la biologie, …), surtout que ces huiles industrielles tuent lentement, donc, on ne peut se rendre compte de leurs méfaits.

Les graisses sont pourtant digérées presque totalement et servent à former des cellules, hormones, … C’est ce qui n’est pas dépensé qui est stocké sous forme de graisse…

Nos besoins en énergie varient, selon notre poids et notre consommation d’hydrates de carbone ; une personne de 70 kg, par ex, consommant raisonnablement des protéines & des glucides, peut consommer 1gr/jour/kg de poids (soit 70 à 100 gr/gras/jour) sans grossir.

Le régime alimentaire « normal » contient peu de gras – ou ce gras provient de sources végétales – il s’en trouve dans les sauces, les aliments frits, … En éliminant ces graisses végétales, on ne risque guère de consommer trop de graisses animales.. à moins de le faire exprès !

Bien des gens devraient manger plus de graisse animale ou de beurre, le temps nécessaire pour guérir leurs troubles digestifs – puis, revenir à une consommation normale.

Ce qu’il faut aussi se rappeler, c’est que notre cerveau est fait à 60% de gras, et qu’il a absolument besoin de graisse pour fonctionner correctement ; c-à-d pour penser et nous souvenir des choses !

En conclusion, à l’inverse de ce qu’on nous fait croire, les graisses ne nous font aucun mal… Bien au contraire, ce sont nos alliées. Donc, mangez du gras, et une bonne dose, mais seulement des graisses de bonne qualité ; il faut bannir les margarines (prouvées cancérigènes), les graisses hydrogénées (dans les plats préparés) et même les huiles végétales raffinées (= transparentes, sans odeur) du commerce, pour adopter de bonnes graisses ; celles des viandes (des viandes bio si possible) ainsi que les huiles bio non-raffinées et désodorisées.

Publicités

"

  1. Hello, bravo pour votre article très captivant! Mon compagnon et moi tentons d’avoir une alimentation équilibrée au quotidien. j’avoue que des fois ce n’est pas facile!!! mais la santé passe avant tout par là. Au plaisir de vous lire.

    J'aime

    • Je suis toujours choquée quand je vois des femmes couper le gras de leur alimentation et qui s’abîment le corps & le cerveau en croyant se faire du bien. Si on lit « Maigrir sans régime » du Dr Zermati (à mon avis, le seul homme qui ait pigé les secrets de l’alimentation), on comprend que le gras n’a rien à voir avec le fait de grossir ou non… Merci encore à vous pour vos compliments 😉

      J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s