Couple : faut-il tout se dire ?

Par défaut

Young couple kissing in an old european town square.L’honnêteté est essentielle pour bâtir et maintenir l’amour romantique ; c’est un besoin émotionnel important et, lorsqu’on y recourt, il peut provoquer ce genre d’amour. L’inverse, la malhonnêteté, est un tue-l’amour.

En plus, l’honnêteté est le seul moyen de vous découvrir et de vous connaître l’un l’autre ; sans lui, les ajustements nécessaires pour satisfaire l’autre, ne pourront se faire. Et s’avouer ses tares crée un espace où se pardonner, et plus d’intimité et de confiance (qui sont quand même les BASES d’un couple).

Je ne conseille pas de confier ses secrets honteux à un presqu’inconnu – mais une fois que le couple est soudé, il faut le faire. Et bien sûr, si l’on a un secret qui soit d’une nature opposée au couple (par ex, homosexualité), il faut l’avouer AVANT que le couple ne soit uni – c’est le devoir étroit de quiconque a un peu de sens moral !

Il n’est pas facile d’être honnête, surtout que notre société favorise le mensonge et l’hypocrisie ; même les prêtres et les conseillers conjugaux conseillent de taire les détails passés qui pourraient choquer ou  bouleverser le(a) partenaire. Ce faisant, ils « oublient » que si l’on est honnête, ce n’est évidemment jamais pour soi, mais pour l’autre ; pour protéger l’autre de notre mauvaise conduite.  Et d’ailleurs, la plupart des gens mentent pour se préserver des conséquences désagréables (pour eux) de leur mauvaise conduite… Donc, par égoïsme ; pour s’en tirer aux dépens de celui ou celle à qui ils mentent !

S’il est bon de mentir sur les péchés passés, qu’est-ce qui nous empêche alors de mentir sur ceux d’aujourd’hui, ou du futur ? Donc, soit l’honnêteté est toujours bonne, soit, vous aurez toujours une excuse pour être malhonnête.

D’abord, si l’autre nous dit tout, notre corps sent la vérité et ça induit un sentiment de sécurité, un calme en nous. Dans le cas contraire (si l’autre nous ment), on se sent agité, mal à l’aise, angoissé… ce qui est l’inverse du bonheur, et nuit à notre santé physique et mentale.

Si un ou des mensonges vous ont déjà causé des traumatismes( la découverte que votre partenaire vous trompe, par ex), eh bien, par la suite, TOUT autre mensonge – même petit, et même si votre esprit ne le perçoit pas – est immédiatement détecté par votre corps (une question d’ondes, je suppose) et vous replonge dans le trauma !

Je place ici un extrait du merveilleux livre de Marcel Pagnol ; « la Prière aux étoiles », où il explique cette nécessité de tout dire et surtout, de ne pas mentir : sur un grand amour, on peut bâtir un grand bonheur. Mais quand on bâtit, il faut creuser jusqu’au rocher. (…) il fallait d’abord niveler le sol – et pour combler les trous, le manœuvre apportait des brouettes de décombres qui venaient d’une maison démolie. Mais ces décombres, avant de les enfouir dans le sol, il les regardait l’un après l’autre. Il les triait (…). Il y avait des morceaux de brique, des pierres, des petits blocs de ciment, et il y avait de petites mottes de plâtre. Le plâtre, il le jetait, il ne s’en servait pas. Et il me dit : « le plâtre, c’est pas bon, parce que ça prend l’humidité avec une force terrible. Tu vois, tu fais une belle terrasse, avec le ciment le plus rapide et le plus dur. Si dans le remplissage du dessous, tu as laissé passer un seul morceau de plâtre, même qu’il ne soit pas plus gros qu’une amande, ce petit bastard va travailler, et il te mangera la santé du ciment. Oh, il faudra des jours, et des mois, et même parfois des années ; mais ce plâtre est là, sous le ciment dur. Il prend l’humidité qui est autour, et il s’en imbibe, et il se gonfle. Et un matin, sur la belle terrasse, tu verras une grande raie creuse, qui sera pleine d’herbe au printemps. Voilà ce que c’est que le plâtre ; ça a l’air mou, mais c’est méchant. » Florence, ce n’est pas plus méchant que les mensonges d’amour. Je t’aime, tu m’aimes. Un grand amour, ça se bâtit sur un terrain solide, comme une terrasse. Mais au départ, il faut bien trier les décombres. Il faut tout de suite jeter les morceaux de plâtre, c’est-à-dire les mensonges. Si dans un grand amour, il reste un mensonge, une seule chose inavouée, eh bien, ce plâtre va travailler méchamment. Longuement, lentement, sournoisement, il va se gonfler. Et la belle terrasse, d’où l’on voyait le ciel et les arbres, d’où l’on voyait la mer et les petites voiles, la belle terrasse se fend et s’effondre – et le grand amour, comme toutes choses, nourrira de l’herbe et des ronces, parce qu’il sera mort. Tu me comprends ?

La « Florence » du livre était une sotte qui n’a pas compris (mais qui eut quand même beaucoup de chance, « happy end » oblige) mais j’espère que VOUS avez compris !

La grande spécialiste des relations qu’est Barbara de Angelis raconte (dans « Are you the One for Me ») comment toutes ses amies admirent son calme,  lequel est dû au fait qu’elle est sûre de son mari pour être totalement ouvert et honnête avec elle !

–  les choses se découvrent un jour ou l’autre et alors, la fondation même de l’union – la confiance – est morte – et ensuite, bonjour pour la reconstruire ; il y faudra des années – et encore !

–  une femme peut tout  vous pardonner (même d’avoir tué), mais pas de lui mentir !

–  en plus , un mensonge est non seulement un tue-l’amour, mais le mensonge creuse un fossé entre les 2 partenaires, un mur, là où les 2 ne devraient faire qu’un.  Celui qui ment ne peut plus jamais se laisser aller, parler à bâtons rompus avec son(sa) partenaire ; il doit toujours être sur ses gardes pour ne pas laisser échapper son secret ; donc, il évite les conversations et la communication, si essentielle pour la bonne marche du couple, en pâtit !

–  celui qui sait quelque chose et ne le dit pas, a un pouvoir : gardant une carapace, il peut ou veut prendre le contrôle – il ne  fait pas confiance à l’autre et en plus, l’égalité est morte – or, toute relation a  – c’est indispensable – besoin d’égalité.

Dès le moment où les paroles ne concordent pas avec les actes ou les faits, il faut considérer qu’il y a mensonge … mais attention, ce mensonge peut être inconscient – ce qui le rend d’autant plus dangereux – car moins détectable ! En effet, certains mentent exprès, pour s’assurer un avantage, alors que d’autres mentent en toute innocence, simplement parce qu’ils ont toujours négligé d’être honnêtes avec eux-mêmes, et de s’examiner… Mais, exprès ou pas, le résultat est le même – c-à-d insuffisant et inacceptable.

Donc, adoptons la solution de l’honnêteté radicale : elle consiste à révéler à l’autre autant d’information sur vous que vous le pouvez ;  vos pensées, sentiments, craintes, désirs, ambitions, habitudes, goûts et dégoûts, histoire personnelle, activités quotidiennes, histoire personnelle, …  Cette honnêteté auto-imposée envers votre partenaire est essentielle au succès et à la sécurité de votre union.

Donc, oui, il faut tout dire : cette honnêteté radicale vous rapproche de l’autre et empêche que des habitudes tue-l’amour secrètes ne naissent, mettant votre couple en péril…

Publicités

"

      • Oui, il va de soit pour un choix judicieux !!
        J’ajoute que de rechercher la moitié si désirée n’est pas de mise, les chances que cela soit éphémère sont trop grandes…
        L’amour ne se crée pas, il se produit au moment où l’on ne s’y attend pas.
        À mes yeux c’est ça le vrai amour!!!
        Le grand coup de foudre si agréable qui nous ramène à notre adolescence en bégayant Hihihihihihi!!

        J'aime

        • Oui mais si on ne bouge pas, on n’a pas une vie – juste une « survie » très misérable …il ne faut pas se fier à n’importe quel(le) individu, mais « il faut pousser nos peurs dans un coin, sinon, ce sont elles qui nous poussent dans un coin » !
          Et oui, l’amour ne vient pas quand on le cherche, et vient quand on ne le cherche pas… mais même au plus fort de la passion, il faut examiner ses sensations, et, si on aime mais qu’on se sent mal, il faut quitter (comme j’ai fait l’an passé avec un gars que j’adorais)
          Mieux vaut 1 feu de bûche (lent à « prendre » mais durable) qu’un feu de paille (tout de suite ardent, mais très bref) !

          J'aime

  1. Pingback: Les 4 règles du bonheur en couple | bonheuretamour

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s