Conte : le garçon qui cherchait Dieu

Par défaut

1006070_225270137624289_1434956469_nJ’ai lu ceci ce matin sur Google+  (source : Robinson Olivar, Jr) ce conte ; je l’ai trouvé si beau que je l’ai traduit et vous le présente.

Il était une fois un garçon qui voulait rencontrer Dieu. Il décida d’aller le rejoindre et, se doutant que la route serait longue, prit une mallette et y mit un paquet de chips et un soda.  Ainsi équipé, il se mit en route.

Au bout de 3 pâtés de maisons, il arriva à un parc ; là, un vieil homme d’allure modeste était assis sur un banc, à regarder les pigeons.

Le garçon vint s’asseoir à côté de lui et ouvrit sa mallette, pour se prendre à boire.

Mais en regardant l’homme, il se dit qu’il avait l’air d’avoir faim, alors, il lui offrit quelques chips. Le vieil homme les accepta de bon cœur et lui sourit.

Ce sourire était si beau que le garçon désira qu’il continue à sourire… alors, il lui offrit de son soda. Et l’homme lui sourit une fois de plus.

Le garçon était bien content…

Ils restèrent là tous les 2 plusieurs heures, à manger, boire et sourire, sans parler.

Puis, le garçon se sentit fatigué et décida de rentrer chez lui. Il se leva du banc, fit quelques pas puis, revint vers le vieil homme et le serra dans ses bras.

Ce dernier fit alors au garçon un grand sourire chaleureux.

Quand le garçon fut à nouveau chez lui, sa mère s’étonna de son air rayonnant et lui demanda ce qui l’avait rendu si heureux.

Il répondit : « j’ai mangé avec Dieu » et il ajouta « tu sais quoi ? Il a le plus beau sourire que j’aie jamais vu ! »

De son côté, le vieil homme, qui lui aussi rayonnait de bonheur, revint chez lui. Là, son fils s’étonna de la grande sérénité dont son visage était empreint, en sorte qu’il lui demanda d’où ce bonheur lui venait.

Le vieil homme répondit qu’il avait été au parc et mangé des chips avec Dieu et il ajouta « tu sais, Il est bien plus jeune que ce que je croyais ! »

Nous sous-estimons généralement le pouvoir d’un sourire, d’un câlin, d’un mot gentil, d’une oreille attentive ou d’un petit acte de gentillesse, qui, pourtant, peuvent changer une vie. Les êtres apparaissent dans notre vie pour une bonne raison..  Sachons donc rester curieux des autres et de la vie, pour pouvoir les accueillir lorsqu’ils surgissent au lieu de rater de merveilleuses occasions de bonheur …

Publicités

"

  1. Bonjour ^_^
    Ce conte est magnifique. Me permettez-vous de le reprendre sur mon site avec vos références, s’il-vous-plaît ? Il serait merveilleux dans notre groupe « raconte-moi une histoire ».
    Amicalement, Angélique

    J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s