Comment nos peurs tuent l’amour

Par défaut

Un jeune couple dut consulter un spécialiste, parce qu’il y avait des tensions continuelles entre eux, au point que cela les rendait physiquement malades.  Cette tension provenait de ce qu’ils craignaient de s’ouvrir totalement à leur partenaire ; de partager avec lui (elle) leurs envies, leurs espoirs et leurs peurs.

L’homme du couple jugeait qu’un homme doit – pour remplir son devoir envers sa femme et ses enfants – trimer même les soirs et les week-ends, pour pouvoir payer le nécessaire à sa famille.  Mais  la femme, elle, considérait le couple comme une occasion de passer avec son aimé le plus de temps possible.

Bien entendu, ces 2 points de vue, étant inconciliables et en plus non exprimés, causaient des frustrations très douloureuses aux 2 membres du couple – l’homme s’attendant à ce que sa femme comprenne pourquoi il travaillait si dur, et qu’elle lui en soit reconnaissante, et la femme, s’attendant à ce que son partenaire désire aussi passer beaucoup de temps avec elle.

Tout ceci n’étant jamais exprimé, tout ce que chacun faisait, causait des frustrations à l’autre, et toute cette souffrance détruisait leur amour l’un pour l’autre.

Pour le partenaire masculin, sa femme était ingrate, harcelante, inconsciente de ses efforts. Pourtant, soyons logique : ce gars a-t-il séduit sa femme en partant travailler, ou en étant là et la couvrant d’amour et d’attentions ? La réponse est claire : en la couvrant d’attentions … et c’est alors à quoi une femme s’attend pour l’avenir qu’elle partagera avec cet homme-là.  Elle a droit à la “parade amoureuse” et croit que l’homme en période de “cour” sera toujours ainsi… Par conséquent, lorsqu’il change une fois sa “cour” terminée (ce qui survient dès que la femme lui est acquise), il est naturel que la dame en soit surprise et blessée.

Pour elle, son mari l’avait courtisée seulement pour l’utiliser et était revenu à son but premier, c-à-d à ses ambitions.

Cette situation apparemment inconciliable partait pourtant de bonnes prémices des 2 côtés – en effet, le but des 2 membres du couple est le même ; avoir une famille solide et heureuse… mais ils divergent sur les moyens pour y arriver et dans leur vision de ce qui fait une famille unie.

En consultation, l’homme avoua au psy qu’il craignait la pauvreté ou de finir dans les dettes, et qu’ensuite, sa femme le considèrerait comme un raté – on voit ici qu’il agit à partir d’une idée de PEUR – ce qui est toujours mauvais… et ensuite, il accuse sa femme des conséquences…

La dame, elle, avoua lors de sa consultation, craindre que son mari n’apprécie pas sa compagnie, craindre qu’elle ne soit pas assez amusante ou cultivée, et qu’elle ne l’ennuie.  Cette peur-là, est logique ; elle découle de l’attitude (qu’elle observe effectivement chaque jour) de son mari.

Une fois que les 2 partenaires se furent avoué leurs peurs, la colère et la tristesse disparurent…. On constate une fois de plus, que les comportements blessants ont toujours leur source dans des craintes et insécurités inexprimées !

Dans un autre couple, plus âgé, les partenaires étaient en rage l’un contre l’autre. En consultation, la femme révéla sa colère du fait que son mari la laissait dans l’ignorance des finances du couple … en fait, elle le soupçonnait de se constituer une épargne secrète, pour pouvoir la quitter. Voilà sa peur.

Son époux ne s’en doutait pas, et trouva, en entendant ceci, cette crainte totalement illogique. Il expliqua que, s’il insistait pour lui cacher l’état de leurs finances, c’est pour lui éviter – connaissant sa sensibilité – de s’inquiéter trop. (hum ! Je le soupçonne quand même de vouloir garder le contrôle).

Après une conversation plus poussée avec la psy, il avoua qu’en fait, il craignait de révéler à sa femme que leurs finances connaissaient des « creux » qui le rendaient, lui, très inquiet, et qu’il ne voulait pas se laisser voir dans cet état. On le voit, on est toujours dans une logique de pouvoir (ne pas montrer ses failles, pour ne pas que l’autre en tire parti et ne vous domine) – or, les questions de pouvoir ne devraient JAMAIS exister dans un couple. On ne sait que trop que, bien qu’une position dominante soit importante dans les relations d’affaires, elle ne peut que détruire toute relation basée sur les sentiments !

Est-ce ainsi que cet homme ne « forme qu’une seule chair » avec son épouse ? Une fois de plus, il se laisse mener par ses peurs, et c’est sa femme qui paie l’addition…

En outre, il est impossible d’être heureux – ou de rendre quelqu’un heureux – si on ne s’est pas extrait des préjugés (surtout sur les rôles sexuels) de notre culture ambiante !

Lorsque sa femme apprit la vraie raison d’agir de son homme, elle comprit ses raisons d’agir et lui pardonna…

Mais parfois, les rancoeurs sont trop tenaces, et le mal infligé est trop grand que pour être effacé – parfois, surtout, certains sont trop faibles que pour oser s’ouvrir à leur partenaire, et continuent à laisser leurs peurs les diriger.. dans ce cas, l’union est vouée à l’échec.

Quel dommage, de gâcher ainsi un amour qui fut sûrement plein de promesses, de laisser cette énergie destructrice, la peur, gagner, et d’ajouter aux souffrances dont notre monde n’est déjà que trop plein !

Oui, les peurs rétrécissent notre vie et la rendent amère !  Elles causent du mal, et, en ce domaine plus que dans tout autre, il faut partir d’une énergie d’amour – c-à-d d’ouverture, de confiance et de partage total.. alors, l’amour fleurit, et embellit la vie de 2 personnes.. (ou plus, s’ils ont des enfants)…  Une fois de plus, “il faut pousser nos peurs dans un coin, sinon , ce sont elles qui nous pousseront dans un coin” !

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

"

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s