Accusé(e) à tort : que faire ?

Par défaut

Des rumeurs ou de fausses accusations peuvent vous détruire, même si vous êtes innocent(e) ; en effet, ruiner la réputation d’un être entraîne des dommages reconnus comme équivalents à des dommages de guerre ! Oui, si vous subissez ceci, vous subissez une vraie guerre ; même si c’est une guerre privée et invisible !

Ainsi « bombardé(e) », vous êtes blessé(e), aplati(e) sur le sol… Comment vous redresser ? Comment vous réapproprier votre pouvoir ? Comment vous laver de ces haineuses accusations et pouvoir retrouver le sourire ?

Acceptez qu’il vous est impossible d’effacer ce qui s’est passé : même si les accusations semblent fausses et injustes, la situation est réelle. Vous devez voir les choses en face, comme elles sont, au lieu de désirer passionnément que ce ne soit qu’un cauchemar.

Surveillez votre langage :  cessez d’étiqueter ce qui vous arrive comme étant  « horrible » et comme « ayant détruit votre vie » ; ceci vous rajoute du stress, et donc, nuit à votre santé physique et mentale.

Relativisez ; des enfants tués ou mutilés, voilà ce qui est horrible. Votre vie est sûrement abîmée, mais elle n’est pas totalement finie et détruite.  Modifier votre dialogue interne, vous fera sentir un peu mieux.

Vous créez votre propre expérience : La 1ère personne auprès de qui vous devez réparer votre réputation, c’est vous ! Etes-vous une mauvaise personne, un mauvais citoyen, un mauvais époux(se) ou père(mère) ? Avez-vous commis des crimes ? Sans doute que non – donc, cessez de vous sentir coupable et fâché sur vous-même. Chacun commet des erreurs – par conséquent, songez aux vôtres, acceptez-les et pardonnez-vous ; cessez de vous faire des reproches ! Trouvez ce que vous avez fait de travers, tirez-en la leçon pour ne plus agir ainsi, et reprenez le cours de votre vie.

Demandez-vous ce que vous voudriez voir arriver pour laver votre nom :  demandez-vous s’il y a quelque chose que quelqu’un (les autorités, des collègues ou un être quelconque) puisse faire pour améliorer votre situation…

Commencez par vos proches ; réparez votre réputation (= racontez la vérité) auprès de votre famille, amis proches et voisins. Ceci a des chances de faire des vagues, et, si l’on vous ré-accuse de quelque chose, si l’un de ces proches répand à nouveau de fausses rumeurs sur votre compte, trouvez la personne qui le fait, allez la trouver le plus tôt possible, et dites-lui comment les choses se sont réellement passées.

Certains peuvent reconnaître leur erreur et venir s’excuser… ou pas.. : C’est à vous d’enterrer cette affaire. Donnez-vous ce que vous souhaitez recevoir d’autrui ; dites-vous : « je sais que je n’ai pas fait ça, et je me donnerai ce que je voudrais que les autres, les autorités, etc, me donnent ».

Vous apprenez aux gens comment vous traiter : si l’on traverse la vie avec une attitude pleine de honte, une posture de victime (tête basse, épaules voûtées et regard fuyant, …) les autres nous maltraiteront.  Le monde regorge en effet de gens ayant une revanche à prendre sur la vie et, trop lâches que pour s’attaquer aux vraies causes ou affronter leurs ennemis redoutables, ne sont que trop contents de trouver un être faible à tourmenter !

Vous devez donc vous dire : « je n’ai pas commis le crime dont on m’accuse, je suis innocent(e), j’ai accepté ma mauvaise décision, découlant de ma jeunesse ou de mon inexpérience (ou innocence), et je refuse de passer le reste de ma vie à en avoir honte ! »  Ce faisant, les autres ont plus de chances de vous croire et de vous pardonner aussi.

Vous devez être votre meilleur(e) ami(e) et décider qui vous êtes, profondément.  Commencez alors le processus de vous réhabiliter en ne réagissant pas à ce que les autres racontent sur vous – car si vous vous laissez effrayer ou intimider par cela, si vous avez honte ou vous sentez coupable à cause de ce que les gens pensent, vous perdez toute liberté et devenez un prisonnier, sans contrôle aucun sur sa vie. A la place, ce sont ces médisants et envieux qui contrôlent votre vie  – et vous êtes alors un pantin entre leurs mains malfaisantes !

N’essayez pas de réfuter chaque accusation : si vous vous mettez à réfuter chaque rumeur, chaque allégation, chaque critique, ça deviendra un travail à temps complet ! Cela consumera tout votre temps et toute votre énergie et vous épuisera…

Par conséquent, cessez de réagir aux rumeurs ; ça ne fait que les renforcer !  Gardez-vous d’attirer l’attention sur vous-même en vous défendant ! Donnez-vous plutôt la permission de vivre votre vie – s’il y a des gens qui pensent mal de vous, évitez-les, c’est tout… Vous en rencontrerez d’autres, qui eux, vous aimeront et vous respecteront !

Affirmez-vous – redressez la tête et  dites : »je reprends mon pouvoir » : décidez ceci : « je ne vais pas leur donner le pouvoir de choisir mes émotions. C’est eux qui ont tort, et je peux me regarder dans un miroir en sachant que je vaux quelque chose, car je suis innocent(e).  »   Vous devez prendre la décision de croire en vous, en votre valeur, en vos actions et que vous devez avancer avec votre vie, et non rester à terre. La meilleure revanche que vous puissiez prendre sur vos envieux accusateurs, est d’être heureux(se) !

Vous devez donc avancer et dépasser cette situation. Ce que vous êtes vraiment, finira alors par s’imposer à tous.

Sachez qu’il est normal de ressentir un brin de culpabilité même si vous êtes totalement innocent(e) : Les gens n’ont que trop tendance à croire au mal ; c’est pour cela qu’ils croient volontiers les rumeurs… Une fois accusé, même à tort, il porte toujours cette étiquette dans l’esprit des gens – lesquels tendent à croire qu' »il n’y a pas de fumée sans feu »… et la victime a toujours un pincement au coeur et ressent le besoin de se justifier, même en sachant qu’elle est innocente…

Ne tombez pourtant pas dans ce piège : vous justifier, c’est en quelque sorte donner à vos accusateurs raison de vous avoir accusé(e)…

Ne tombez pas dans le piège d’agir poussé(e) par la colère et la frustration :  le stress causé par de fausses accusations, peut conduire à une telle détresse, qu’il(elle) en vienne à agresser ses proches (époux, enfant, …).  Si, donc, vous l’êtes, souvenez-vous que vous proches n’y sont pour rien, et qu’ils représentent justement un soutien dans cette période pénible que vous traversez.  Calmez-vous (relaxation, méditation, prière) ; vous n’en serez que plus efficace !

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

"

  1. Bonjour,

    Je vous remercie pour vos conseils.

    J’ai un ami qui ce fait harceler par une personne anonyme depuis quelque jours. Il m’a accusé d’en être a l’origine et depuis il ne me parle plus.

    J’ai tenté de m’expliquer, mais il ne me réponds plus et je ne souhaite plus lui écrire car je ne pense pas que cela aboutisse finalement à quelque chose bien que je ne pense pas qu’il soit non plus convaincu que ce soit moi.

    Au final, le plus dur ce n’est même pas l’accusation à tord que j’ai subi, car je comprends qu’il soupçonne plus ou moins toutes les personnes qui l’entourent, mais de ne pas pouvoir se justifier, et surtout d’être en froid pour une chose que je n’ai pas faite sans même savoir au final à qui je dois en vouloir et qui est à l’origine de tout cela.

    J'aime

    • De 2 choses l’une : soit ce n’est pas un ami – car s’il en était un, il vous écouterait & vous croirait, soit c’est quelqu’un qui a soudain des idées déraisonnables, puis qui les croit sans aucune raison – c-à-d que c’est un zozo … Et qui veut être copain avec un cinglé agressif ?
      Bref, dans les 2 cas, vous n’avez rien perdu – c’est décevant, mais il a montré sa vraie nature, & ça vous a fait gagner du temps.
      Mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) !

      J'aime

  2. Bonjour,
    Je suis complètement perdue, je suis avec mon copain depuis 2ans et demis. Seulement depuis plus de six mois je souffre car il m.accuse à tort de tromperie.
    Il me reproche plusieurs choses qu’il juge être des preuves. Je comprend ses craintes mais je lui ai toujours était fidèle. Le soucis est que dès les premiers jours du début de notre relation je lui ai tout de suite avouė que lorsque j’étais célibataire j’ai eu une relation non sérieuse avec un homme plus mure. Il n’a jamais accepté Ca et me l.a reproché. Suite à Ca durant notre relation j’avais menti quand il me demandait si c’était le seul à m.avoir fait plaisir sexuellement car en réalité il y avait aussi cet homme qui avait réussi. Bien sur il l.a très mal pris.
    De plus, j’avais mis des préservatifs dans une petites trousse de mon sac lorsqu’on est sorti ensemble, par la suite on en utilisait plus, sauf que moi j’ai complètement oublié de les sortir de ma trousse. Je suis une grosse tête en l.air a mauvaise mémoire et je m.en veut de pas y avoir pensé.
    L’autre chose qu’il l.on fâché est que j’ai supprimé devant lui un message d’un collègue du boulot que j’apprécie pas vraiment, mais je répondais a des messages débiles. Le message que j’ai effacé était un message juste ou je lui faisait la morale mais c’était rien de méchant ou qui manquait de respect a mon homme. Seulement je ne voulais pas qu’il fasse une scène pour rien.la aussi j’ai eu tort s’il l’avait lu il aurait compris qu’il n.y avait rien.
    Et tout Ca il l’a gardé en lui et m’a annoncé qu’il pensait que je le trompai au bout de deux ans.
    Ma première réaction quand il m’a accusé à tort et dit tout ses reproches à été de me défendre du mieux que je pouvais, me vexer et j’en passe. Il est devenu un « flic » et croit qu’il a toujours les bonnes intuitions. a côté de Ca il trouve ça normal que je fasse une tel chose car des le début de notre relation il était souvent très méchant et manquait de respect (verbalement).
    Il me reproche d’avoir effacé un pauvre message, mais j’ai appris que lui parlait a des anciennes amies qui lui envoyais des tu ma manques. Et que apres cette histoires il a supprimé pleins de messages par la suite juste par vengeance. Et dans ce malheur l’homme plus âgé que j’avais fréquenté quand j.etait célibataire m.a écrit pour prendre de mes nouvelles alors que je lui avait plus parlais bien avant de sortir avec mon homme, et Ca en plus durant les six mois ou on se prend la tête. Je ne sais pas si c’est un signe pour que j’arrête ma relation.
    Pendant les six mois apres qu’il m.ai accusé, j’ai aussi appris que depuis le début il m’avait menti pendant deux ans, il m’a caché qu’il était puceau, et moi je l’avais pas remarqué.. Je ne veux pas lui jeter la faute, je me dis que toute cette situation est de ma faute, ma naïveté et le fait que je réfléchi pas assez. Je l.ai fait douter alors qu’il n’y avait pas de raison.
    au final il ne m’a pas fait confiance dès le départ et moi je me sens mal car je comprend qu’il doute de moi, mais malheureusement contrairement à ce qu’il croit son intuition est fausse, je lui suis fidèle des le début. je suis maladroite et j’ai perdue ma joie de vivre. Mon homme veut plus sexuellement de moi depuis deux mois. Je suis à la limite d’arrêté car j’en peux plus d’être agressé à tort.

    Maintenant je m’en veux, je pense être la seule responsable, même si lui m.a menti depuis le début sur le fait qu’il assumait pas que je sois sa première, je le pardonne d’ avoir pensė que s’il me le disait je n’aurai pas voulu de lui a l’époque. Sauf que je souffre, on souffre tous les deux, il me blesse quand il parle et je ne sais comment prouver une chose qui n’a pas etait faite. Pensez-vous qu’on a une chance de s’en sortir? On s’aime mais on est malheureux, lui car il n’arrive pas a réaliser que je n’ai rien fait, et moi je me sens coupable car s’il croit Ca c’est bien parce que je ne suis pas maline et assez cultivé au point de pas me rendre compte que sans le vouloir je lui ai fais du mal. Coupable d’avoir toujours etait trop gentille meme quand il était méchant avec moi, et coupable car quand il etait méchant j’avais l’impression qu’il voulait me changer a l.epoque. Je suis perdue mais je commence à penser qu’on arrivera pas a s’en sortir et qu’on fini par s’autodétruire.

    Je pense qu.a partir du moment où il pense que je l.ai trompé, même s’il a tort, on ne pourra plus rien construire ensemble.

    J'aime

    • Quand on a manqué à notre devoir d’étudier soi-même & le monde, on est inconscient, & quand on est inconscient, il est forcé qu’on agisse de façon violente envers soi-même ou autrui.
      Il semble que vous manquez tous 2 de confiance en vous, et lui passe sa violence sur d’autres (car il n’est guère gentil & se fiche de blesser) tandis que vous, vous la passez sur vous-même…
      Et on fait des scènes… alors que la vie est si courte & qu’on pourrait, au lieu de ça, être heureux.
      Vous savez, j’avais beau aussi manquer d’estime de moi étant jeune, & être très amoureuse de mon mec, quand il a été jaloux & m’a fait une scène pour rien du tout, je me suis dit que j’allais mériter cette engueulade, & donc, je l’ai trompé (c’était très stupide, mais bon) et, à la 2ème scène qu’il m’a faite, je l’ai plaqué – car me soupçonner d’infidélité, c’était comme me dire en pleine face que je suis une menteuse & une putain… et je n’ai pas – mais alors, pas du tout – envie de fréquenter quelqu’un qui me prend pour une menteuse & une pute, & qui ose me traiter de ça !
      En outre, je recommande toujours d’inverser les rôles ; imaginez qu’il est vous (il tient votre rôle, parle & agit comme vous) & que vous êtes lui (tenez son rôle ; parlez & agissez comme lui le fait)… Alors ? … Violent, non ? Vous ne vous dites pas qu’il faut être un beau taré ou un beau salaud pour se conduire ainsi avec une femme ? Moi bien, en tout cas !
      Vous pouvez toujours tenter de lui faire lire ceci : http://www.bonheuretamour.com/2016/03/21/couple-confiance-intimite/ & ceci : http://www.bonheuretamour.com/2014/05/22/les-ingredients-dune-bonne-relation-damour/ .
      Quant à vous, voyez si vous n’avez pas d’attachements psychologiques (http://www.bonheuretamour.com/2013/10/11/pourquoi-le-monde-va-t-il-mal-et-nous-aussi/ et http://www.bonheuretamour.com/2013/11/24/cessez-de-vous-faire-du-mal/ ) et demandez-vous si, par hasard, gentille comme vous êtes, vous ne mériteriez pas mieux que ça…
      Lisez http://www.bonheuretamour.com/2014/01/26/votre-bonheur-depend-de-vos-limites/ , http://www.bonheuretamour.com/2015/05/14/faut-il-tout-donner-quand-on-aime/ ,
      http://www.bonheuretamour.com/2015/06/04/vous-mettez-vous-en-danger-pour-lamour-faites-le-test-2/ & http://www.bonheuretamour.com/2012/05/10/de-la-femme-comme-jardin/
      Surtout, ne confondez pas « intensité » avec « amour » – le vrai amour est paisible & nous renforce (voir http://www.bonheuretamour.com/2015/05/26/si-cest-intense-ca-doit-etre-de-lamour/ ).
      Conclusion
      Oui, c’est mal barré, & vous êtes en danger.
      Cessez de jouer avec ce sale con & mettez-vous à l’abri.
      Vous n’êtes pas sa psy (de toute façon, vu l’énorme manque d’estime de vous dont vous souffrez, vous avez assez à faire pour traiter ce problème chez vous).
      Je vous souhaite le meilleur.
      PS : Encore une chose ; si les femmes jalouses sont plus fidèles que les autres, chez les hommes, c’est le contraire ; les hommes jaloux sont (c’est prouvé) PLUS infidèles que les autres… Donc, vous risquez le sida, en plus…

      J'aime

      • Merci pour votre réponse.
        Il est vrai que je ne suis pas bien et pense que la situation est de ma faute. Si je n’avais été tête en l.air et irréfléchi, il n’aurai jamais pensai une telle chose. Je m’en veux bien sûre car j’ai rien fait et j’ai du mal à accepter la situation.le problème dans ma tête c’est que je me suis dit qu’à sa place j’aurai sûrement pas supportai Ca non plus et j’aurai eu du mal à le croire.

        Il a beau être parfois désagréable, j’ai pas envie d’aller voir ailleurs. Mais je pense qu’il aura jamais confiance en moi et c’est dure à gérer.
        Je sais qu’il n’irai pas voir ailleurs lui non plus, il n.est pas violent mais dure dans certains propos.je pense juste qu’il a du mal à me croire et pense que j’ai joué avec lui. Je comprend ses arguments, mais s.il ne voit pas qu.il se trompe dans son jugement je laisserai tomber car on va finir par s’autodétruire.
        Je vous remercie pour vos articles, je vais les lire calmement demain.
        Je nous laisse une dernière chance car on s’aime mais au prochain débordement je sais que je ne pourrais plus. J’attend de voir si c’est possible.
        Je pense que ni l’un ni l’autre n’a confiance en soi.
        J.ai pensé à une thérapie de couple mais je m.y refuse je me dis que ça doit fonctionner sans.
        Je me permettrai de vous tenir informer de l.avancement. Et si vraiment ça ne fonctionne pas, je dirais que meme si une personne est maladroite et apporte le doute à son conjoint. Dans ce cas si la personne n’a rien fait, à partir du moment où elle est accusé à tort, quelle est apporter le doute ou non… Il ne faut pas s.enteter car l’autre n’aura jamais confiance et se sera fichu pour le reste.

        J'aime

        • Je vois que vous avez pigé : oui, à un jaloux, rien ne suffit jamais. On a beau lui donner toutes les preuves, il en demande toujours plus…
          Vous dites qu’il n’est pas violent, mais il l’est. J’ai connu la violence physique & la violence verbale, et j’estime que la 2de est pire que l’autre !
          Aucune violence n’est acceptable !

          J'aime

  3. Bonjour,
    Moi aussi, on m’accuse a tort depuis 3 ans par mon mari. Effectivement, il n’y a pas de fumé sans feu. J’ai eu le malheur d’embrasser un autre homme que mon mari (j’en ai encore honte) mais y a pas eu de coucherie.
    Depuis, je vie l’enfer, il m’accuse d’être une P….., de coucher avec d’autre homme que lui, d’être une mère incestueuse ainsi que ma famille. Il me surveille constamment, il m’enregistre ou me fait suivre par un détective privé.
    J’ai droit a des crises régulièrement , il me demande d’avouer (mais avouer quoi) . Je ne vais pas avouer des choses que je n’ai jamais fait…..
    J’avoue avoir le moral au plus et chaque jour, je me sens tomber.
    Je ne mérite pas un tel traitement.
    Je lui ai tj été fidèle et c’est difficile qu’il me voit comme ça.
    Ce sentiment d’être accusée a tort est insupportable.
    J’écris ces mots pour évacuer se mal de vivre et pour éviter que je fasses une bêtise.

    J'aime

    • Ma chère enfant, vous avez fait ce que vous avez fait (& il y avait d’ailleurs certainement une bonne raison), c’est mal bien sûr, mais vous l’avez regretté et êtes décidée à ne plus recommencer (ce qui montre que vous avez de la moralité).
      Tout homme veut avoir une femme bien à lui et je comprends qu’il soit très blessé & en colère, mais trop est trop.
      Vous lui devez des pardons, des explications quand il vous les demande (même avec tous les détails) et de prendre des mesures pour que ça n’arrive plus jamais.
      Mais aussi, la plupart des femmes prennent leur mariage très au sérieux, et il faut qu’elles en soient arrivées à être détachées de leur époux pour soit pouvoir aimer un autre (d’où le bisou) ou vouloir se venger en en embrassant un autre… bref, il faut, en amont de ce bisou, beaucoup de souffrance, de frustration, de déception & de colère chez une femme avant de faire ça… (voir ceci : http://www.bonheuretamour.com/2012/12/16/la-pente-fatale-du-couple/).
      Alors, ce bisou devrait être l’occasion de commencer à discuter vraiment avec votre époux, l’occasion pour lui d’examiner son comportement et de le corriger, de voir comment il vous a poussée à ne plus l’aimer ou à vouloir vous venger, et, s’il tient à son couple, de le regretter & de décider d’agir désormais autrement ; c-à-d de mieux vous traiter.
      => laquelle de ces 6 causes est-ce ? (voir http://www.bonheuretamour.com/2013/12/14/les-causes-du-desamour/)
      Il doit désormais ne plus faire ça et, au contraire, veiller à remplir vos besoins émotionnels… car enfin, exiger d’une femme une conduite exemplaire alors qu’on l' »affame » d’amour, qu’on froisse ses sensibilités, qu’on ne répond pas à ses besoins, c’est comme exiger qu’une voiture marche sans essence (ce qui est stupide) !
      Pour que ça aille mieux, je vous conseille de lire (& de lui faire lire, si possible) ceci :
      http://www.bonheuretamour.com/2014/05/22/les-ingredients-dune-bonne-relation-damour/
      http://www.bonheuretamour.com/2013/06/29/lamour-est-comme-un-compte-en-banque/
      http://www.bonheuretamour.com/2012/11/18/la-relation-est-le-1er-enfant-dun-couple/
      (je vous rappelle que je ne me base QUE sur les plus grands coachs relationnels hommes – jamais des femmes).
      Faire ceci ne peut que renforcer votre union ! TOUS les couples connaissent des crises et des problèmes parfois graves – tout est dans la façon de les résoudre ; c’est la façon de gérer les problèmes qui solidifie un couple, ou le brise.
      D’autre part, si la blessure a été trop profonde et qu’il voit qu’il ne pourra jamais vous pardonner votre faute, il ne doit pas vous insulter mais demander le divorce, c’est tout ! Oui, l’adultère est ce qu’il y a de plus douloureux, mais rien ne justifie de traiter quelqu’un d’autre ainsi (surtout que – Dieu soit loué – vous n’êtes pas allée jusqu’au bout). Après tout, étant quelqu’un de moral, vous aussi avez souffert d’avoir dû en arriver là, et vous aussi, vous vous êtes sentie comme une femme déchue.. et en fin de compte, n’étant pas une nymphomane, une dérangée ou une femme immorale, tout cela est arrivé par sa faute.
      Alors, comment ose-t-il traiter ainsi son épouse & la mère de ses enfants ?! (car, ce faisant, il détruit les enfants aussi). C’est lui qui devrait avoir honte ! J’espère vraiment qu’il réformera sa conduite, en sorte de ne plus vous désespérer assez que pour vous pousser à aller chercher ailleurs l’amour, l’attention & le respect qu’il devrait vous donner.
      Et s’il se fiche de vous, du couple & ses devoirs d’époux & de père, et préfère continuer à vous faire du mal comme un vrai impie, vous devez vous sauver (car là, il vous tue à petit feu) – Oui, vous méritez mieux que ça ! Je vous embrasse et je vous souhaite de retrouver le bonheur que vous méritez (car vous me semblez une femme formidable) 😉

      J'aime

  4. Bonjour,
    Moi aussi, on m’accuse a tort depuis 3 ans par mon mari. Effectivement, il n’y a pas de fumé sans feu. J’ai eu le malheur d’embrasser un autre homme que mon mari (j’en ai encore honte) mais y a eu de coucherie.
    Depuis, je vie l’enfer, il m’accuse d’être une P….., de coucher avec d’autre homme que lui, d’être une mère incestueuse ainsi que ma famille. Il me surveille constamment, il m’enregistre ou me fait suivre par un détective privé.
    J’ai droit a des crises régulièrement , il me demande d’avouer (mais avouer quoi) . Je ne vais pas avouer des choses que je n’ai jamais fait…..
    J’avoue avoir le moral au plus et chaque jour, je me sens tomber.
    Je ne mérite pas un tel traitement.
    Je lui ai tj été fidèle et c’est difficile qu’il me voit comme ça.
    Ce sentiment d’être accusée a tort est insupportable.
    J’écris ces mots pour évacuer se mal de vivre et pour éviter que je fasses une bêtise.

    J'aime

    • Ma chère enfant, vous avez fait ce que vous avez fait (& il y avait d’ailleurs certainement une bonne raison), c’est mal bien sûr, mais vous l’avez regretté et êtes décidée à ne plus recommencer (ce qui montre que vous avez de la moralité).
      Tout homme veut avoir une femme bien à lui et je comprends qu’il soit très blessé & en colère, mais trop est trop.
      Vous lui devez des pardons, des explications quand il vous les demande (même avec tous les détails) et de prendre des mesures pour que ça n’arrive plus jamais.
      Mais aussi, la plupart des femmes prennent leur mariage très au sérieux, et il faut qu’elles en soient arrivée à être détachées de leur époux pour soit pouvoir aimer un autre (d’où le bisou) ou vouloir se venger en en embrassant un autre… bref, il faut, en amont de ce bisou, beaucoup de souffrance, de frustration, de déception & de colère chez une femme avant de faire ça… (voir ceci : http://www.bonheuretamour.com/2012/12/16/la-pente-fatale-du-couple/).
      Alors, ce bisou devrait être l’occasion de commencer à discuter vraiment avec votre époux, l’occasion pour lui d’examiner son comportement et de le corriger, de voir comment il vous a poussée à ne plus l’aimer ou à vouloir vous venger, et, s’il tient à son couple, de le regretter & de décider d’agir désormais autrement ; c-à-d de mieux vous traiter.
      => laquelle de ces 6 causes est-ce ? (voir http://www.bonheuretamour.com/2013/12/14/les-causes-du-desamour/)
      Il doit désormais ne plus faire ça et, au contraire, veille à remplir vos besoins émotionnels… car enfin, exiger d’une femme une conduite exemplaire alors qu’on l' »affame » d’amour, qu’on froisse ses sensibilités, qu’on ne répond pas à ses besoins, c’est comme exiger qu’une voiture marche sans essence (ce qui est stupide) !
      Pour que ça aille mieux, je vous conseille de lire (& de lui faire lire, si possible) ceci :
      http://www.bonheuretamour.com/2014/05/22/les-ingredients-dune-bonne-relation-damour/
      http://www.bonheuretamour.com/2013/06/29/lamour-est-comme-un-compte-en-banque/
      http://www.bonheuretamour.com/2012/11/18/la-relation-est-le-1er-enfant-dun-couple/
      (je vous rappelle que je ne me base QUE sur les plus grands coachs hommes).
      Faire ceci ne peut que renforcer votre union ! (car tous les couples connaissent des crises et des problèmes parfois graves – tout est dans la façon de les résoudre ; c’est la façon de faire qui solidifie le couple, ou le brise).
      D’autre part, si la blessure a été trop profonde et qu’il voit qu’il ne pourra jamais vous pardonner votre faute, il ne doit pas vous insulter mais demander le divorce, c’est tout ! Oui, l’adultère est ce qu’il y a de plus douloureux, mais rien ne justifie de traiter quelqu’un d’autre ainsi (surtout que – Dieu soit loué – vous n’êtes pas allée jusqu’au bout).
      Comment ose-t-il traiter ainsi son épouse ? C’est lui qui devrait avoir honte !
      Et s’il préfère continuer à vous faire du mal, vous devez vous sauver (car là, il vous tue à petit feu) – Oui, vous méritez mieux que ça ! Je vous embrasse et je vous souhaite de retrouver le bonheur que vous méritez (car vous me semblez une femme formidable) 😉

      J'aime

    • L’essentiel, dans ces « pièces de théâtre » que sont les procès, c’est d’apparaître parfaitement calme & posé. L’Etat étant le + froid de tous les monstres froids, & la « Justice », un mort-vivant (vampire), il faut apparaître comme eux, détaché de tout, sans émotions, … La chose qui m’a le + aidée à me calmer, c’est l’exercice de Présence (ds « Le Pouvoir du Moment présent », d’Eckart Tölle). Je prierai pour vous.

      J'aime

  5. voilà bien des années maintenant,durant ma scolarité et après,j’ai été victime de gens mal intentionné(es) que je croyais être mes ami(es),ces mêmes gens que je pensais être mes amis,ont détruit une partie de ma vie,en m’inventant une vie,en me calomniant,m’étiquettant de toute sorte de moqueries,insultes blessantes,en m’accusant de toute sorte de chose,à un point ou j’ai été vu comme le pire des hommes alors que tout ceci était faux,j’ai aussi été victime d’une femme qui a joué avec mes sentiments et a briser mon coeur,tout ceci m’ont laissé des marques,des cicatrices,que même aprés des années sont resté et que j’ai du mal encore à oublier,j’essaye de trouver les solutions pour efface ceci,mais c’est très difficile.

    J'aime

    • Les peines de coeur font toujours horriblement mal parce que l’amour est un besoin (& le + impérieux de tous !) et une drogue… mais, j’en suis la preuve vivante, on s’en sort…Et il le faut, car sinon, on ne vit plus. Ce qu’il faut, c’est cesser de s’identifier à sa souffrance, cesser d’être fidèle à cet être souffrant, trahi, rejeté… pour pouvoir revivre & être heureux !

      J'aime

  6. je suis accuser a tort un matin je me leve pour allez au boulot arriver quelque heurs apres je suis accuser d’avoir voler un portable et plus de l’argent , j’ai reçu une convocation de la police que faire aider moi

    J'aime

    • Eeeuuuh … Les solutions sont indiquées dans l’article, en fait…
      Surtout, ne pas paniquer, ne pas se focaliser dessus car ça empêche 2 choses ; 1) d’agir efficacement, 2) de donner une bonne impression à ceux qui nous interrogent.

      J'aime

  7. bonjour
    Ma compagne m’accuse d’inceste sur ma fille de sept ans que j’adore !
    Car elle montre un peu de refus avec moi du surement à un peu plus d’autorité .
    Que faire dans mon cas devant ‘une accusation aussi grave ?
    merci

    J'aime

    • Bonjour,
      Croyez que je sais quel choc ces horribles accusations peuvent causer – vu que mon ex-mari (pervers narcissique) a aussi porté de fausses accusations (sous forme de lettres anonymes au Procureur du Roi) contre moi, m’accusant de bien pis que d’inceste avec mon fils !
      Tout d’abord, il ne pas faut paniquer ! Suivre les conseils de l’article & garder confiance !
      La police va convoquer votre enfant, et l’interroger en la filmant.
      Et là, ils parviendront bien à démêler le vrai du faux…
      (en tout cas, c’est ce qui s’est passé pour nous).
      Bonne chance,

      B&A

      J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s