Impiété

Par défaut

Les gens à fuir sont les « impies » : ceux qui ont pris la loi divine (d’amour et de justice) dans leurs mains (pour ainsi dire) – se prenant pour des dieux et se permettant tout sans honte ni culpabilité.

Tout messager de Dieu nous pousse à nous montrer amical(e) envers tous, et indulgent(e) à leurs défauts, et nous recommande de nous protéger des impies.

Dieu étant Amour, sa Loi implique d’aimer – donc aussi de respecter – les autres.  Donc, si vous remarquez que quelqu’un que vous fréquentez se permet de vous blesser ou de vous exploiter sans vergogne, il faut comprendre qu’il est impie, et cesser de le voir – sinon, vous vous ferez de plus en plus démolir, et votre foi s’étiolera, vous privant de la Vie véritable.

Tous, nous avons une face sombre, et le Mal, ce n’est pas cette face sombre, mais la volonté de la nier… ce faisant, il faut alors la projeter sur quelqu’un d’autre… D’où le recherche de « boucs émissaires » (Scott Peck, dans « les Gens du Mensonge » traite de ce sujet).

Quelles que soient ses dénégations ou exclamations, l’impie, le mauvais, est quelqu’un qui hait Dieu, qui hait la Vérité – et bien sûr, la Vie !

Par exemple, si vous êtes en sa compagnie et que vous abordez le sujet de Dieu, cette personne pleine de gaieté et de bonhomie, devient, en une fraction de seconde, une boule de haine, un serpent qui se jette sur vous gueule ouverte et crochets à venin sortis !

Passant à l’attaque, il ne vous laisse plus parler, et critique tout ce que vous dites, pensez ou êtes – voilà la projection à l’œuvre !

Le malaise qu’il nous cause alors – estomac noué – peut servir à le reconnaître. Mais il y a autre chose : comme il projette sa folie sur vous, vous vous mettez, en réaction, à agir de façon « dingue », illogique, … vous ne vous reconnaissez plus !

De plus, même s’ils ne sont pas intelligents, on dirait que le Mal leur souffle une finesse inégalée pour détecter vos failles et vos points sensibles ; en sorte qu’ils savent où vous frapper pour vous « toucher » et vous faire souffrir.

Et comme pour le serpent, il est difficile de se sortir de ceci ; la violence extrême et la soudaineté de leur attaque nous cause en effet un choc, une « transe » qui nous pétrifie et nous fait rester alors qu’on devrait fuir… Car les attaques perdurent…

Le mauvais a besoin de ce « rituel satanique » pour vivre… Adopter, pour supporter les stress de la vie, un mode de soulagement destructeur, est ce qui caractérise tous les gens mauvais.

Souvenez-vous que VOUS n’avez pas besoin de ça, bien au contraire ! Protégez-vous ! Et ne craignez pas, en le fuyant, être égoïste ; tous les messagers de Dieu nous enjoignent de le faire ;

Le 1er niveau de l’enseignement bouddhique (dans le cadre de la loi du karma) préconise de réduire ou de supprimer la souffrance. La Bible dit : « garde ton cœur, car de lui jaillit la vie ». Jésus : « ne jetez pas vos perles devant les pourceaux (cochons), de crainte qu’ils ne se retournent et ne vous piétinent ».  L’Islam recommande des prières  de protection pour se protéger contre le mal. Et Baha’u’llah : « Prends garde ! Ne chemine pas avec l’impie, car une telle fréquentation change le rayonnement du cœur en feu de l’enfer ».

Ecoutez ces paroles de sagesse ; votre cœur est votre plus grand trésor, c’est lui qui vous pousse en avant, qui vous rend heureux, et vous donne envie d’avancer, de poursuivre vos rêves, de continuer à vivre malgré les soucis – alors vous devez le protéger à tout prix, sous peine d’éteindre l’étincelle de joie en vous… Car la joie est d’essence divine, elle provient de l’âme – et est du reste une preuve qu’on suit Dieu (Satan – & ses sectateurs – sont toujours tristes !).

Les gens pieux (qu’ils se disent tels ou pas), sont doux, non-blessants, respectueux d’eux-mêmes comme d’autrui. Jamais ils ne se permettraient de tirer de vous quelque chose à vos dépens, juste pour se faire une faveur imméritée.

De plus, la loi divine implique aussi d’aimer et de respecter… soi-même ; alors, faites-le, pour votre bénéfice et celui du monde entier !

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Aux schtroumpfs à lunettes | bonheuretamour

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s