Conte & poèmes

Par défaut

Dawna Markova
Je ne vivrai pas une vie non-vécue.
Je ne vivrai pas dans la peur de tomber ou de prendre feu.
Je choisis d’habiter mes jours,
De permettre à mon vécu de m’ouvrir,
De me rendre moins craintive, plus accessible,
de détendre mon coeur jusqu’à ce qu’il devienne une aile, une torche, une promesse.
Je choisis de risquer mon importance ;
De vivre en sorte que ce qui vient à moi comme graine reparte comme fleur
Et que ce qui vient à moi comme fleur, reparte comme fruit.

Rumi
Vous êtes né avec du potentiel
Vous êtes né avec de la bonté et de la confiance
Vous êtes né avec des idéaux et des rêves
Vous êtes né avec de la grandeur
Vous êtes né avec des ailes
Vous n’êtes pas fait pour ramper, donc, ne le faites pas.
Vous avez des ailes
Apprenez à vous en servir et volez

Dianne Sylvan
Je marcherai sur le monde avec légèreté.,
Tendant à l’équilibre en toutes choses.
Je tendrai vers l’intégrité et agirai avec une conscience éveillée.
Je chercherai les bénédictions et l’humour dans toutes mes errances.
J’avancerai à partir d’un lieu d’amour pour toute la création.
Je regarderai vers la nature et sa sagesse pour me guider.
Je serai une source de force et de réconfort pour ma famille.
Je choisirai la guérison plutôt que le mal,
Et me souviendrai que le choix ne dépend que de moi.

Leo Buscaglia
J’honore l’endroit en toi où réside l’univers entier.
J’honore l’endroit en toi où gît ton amour,
Ta lumière, ta vérité et ta beauté.
J’honore l’endroit en toi où …
Si tu es dans cet endroit en toi
… et que je suis dans cet endroit en moi…
Alors il n’y a qu’une seule personne.

Pema Chödrön
Il était une fois une jeune guerrière.
Son professeur lui enseigna qu’elle devait lutter contre la peur.
Elle ne voulait pas. Ca semblait trop agressif ; c’était effrayant ; cela semblait inamical.
Mais l’enseignant dit qu’elle devait le faire et lui donna des instructions pour la bataille.
Le jour arriva. L’élève guerrière se tenait d’un côté, et la peur, de l’autre.
La guerrière se sentait très petite, et la peur paraissait grande et pleine de rage.
Elles avaient toutes 2 leurs armes.
La jeune guerrière se secoua et s’avança vers la peur, se prosterna 3 fois et demanda, « puis-je avoir la permission de me battre contre toi ? »
La peur dit « merci de me montrer tellement de respect que tu me demandes la permission ».
Puis la jeune guerrière dit « comment puis-je te vaincre ? »
La peur répondit, « mes armes sont que je parle vite, et que je m’approche très près de ton visage. Alors, tu es totalement découragée et tu fais ce que je te dis. Si tu ne fais pas ce que je te dis, je n’ai aucun pouvoir. Tu peux m’écouter, et tu peux avoir du respect pour moi. Tu peux même être convaincue par moi. Mais si tu ne fais pas ce que je dis, je n’ai pas de pouvoir ».
C’est ainsi que l’élève guerrière apprit comment vaincre la peur.

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s