Belle vie, drame et impuissance acquise

Par défaut

En Asie, lorsque les hommes capturent dans la forêt un éléphant sauvage, ils l’attachent très solidement, avec de lourdes chaînes de fer. Et l’éléphant a beau se débattre et faire des efforts énormes pour se libérer, il n’y arrive pas… alors, il finit par se résigner à son état de captif… Il se soumet aux hommes, accepte le travail et ne tente plus de s’enfuir.
On pourrait alors l’attacher avec un fil de soie, qu’il resterait là, passif… Il « sait » que ça ne sert à rien d’essayer, alors, il n’essaie même plus. C’est ça, l’impuissance acquise.
De même, nous avons souvent dû, étant petits et faibles, subir des choses désagréables, sans pouvoir nous enfuir. Une fois grands, nous pourrions nous évader d’une vie pénible, mais, tout comme les éléphants, nous avons appris et intégré que nous sommes impuissants et ne pouvons rien faire… Alors, nous restons là, au lieu de tenter de fuir…
Il faut plutôt apprendre à reconnaître quelles limitations n’en sont pas, en fait, et les rejeter si l’on veut vivre pleinement…
Je vous rappelle ce qu’est vivre avec intégrité : c’est ne pas accepter moins que ce que vous savez mériter, demander ce que vous voulez et avez besoin de la part des autres, dire la vérité, même si ça peut créer des conflits ou des tensions, avoir les comportements correspondant à vos valeurs personnelles, faire des choix basés sur ce que vous croyez et non sur ce que d’autres croient.
Graham Greene a écrit dans son journal que l’être humain, pour oublier la folie et la mélancolie liées au fait d’être un humain, a besoin d’évasion tout autant qu’il a besoin de sommeil ou de nourriture. Il a besoin (selon lui) de l’évasion venant de l’Art… moi, je prétend qu’il a besoin, pour se distraire de sa vie, de ses soucis, de sa responsabilité ou de ses peurs, de DRAME.
Certains disent que le drame est l’oxygène des êtres négatifs et qu’il faut leur couper le souffle en restant positif… Je ne suis pas d’accord ; je pense que notre espèce a BESOIN d’excitation – que le corps ou l’esprit en ont besoin pour fleurir, et aussi parce que le corps ou l’esprit cherche TOUJOURS à se guérir !
Tous, nous sentons confusément que vivre, ce n’est que ressentir des choses, et tous,nous avons besoin d’émotions fortes pour se sentir vivre… C’est pour CA qu’on recherche le « drame » ! Woody Allen a dit : « Aimer, c’est souffrir. Pour éviter de souffrir, on ne doit pas aimer, mais alors, on souffre de ne pas aimer. »
Et puis, ce drame qu’on recherche, est aussi une tentative pour guérir nos traumatismes ; on a BESOIN de les revivre, en partie pour « réparer » cette situation qui a mal fini, en partie parce que, comme on était totalement impuissant(e) lors de ce traumatisme, qu’on a subi un gros choc et survécu, on en est en quelque sorte venu à « s’attendre à », à « aimer » cela, pour moins souffrir – c’est devenu notre expérience familière, donc quelque chose de rassurant…
Souvent, comme on a dû subir ceci étant petit(e), notre « thermostat émotionnel » est déréglé ; il est tout le temps sur « tempête » et le calme de la normalité et de l’amour fonctionnel nous paraît seulement fade et ennuyeux !
Il m’est arrivé aussi, après un traumatisme, de dire que je veux la sérénité, que j’en ai marre du « drame », des cris et des déchirements de la passion et pourtant, … pour fuir la douleur de la perte d’amour, je me re-lance dans des conversations polémiques (je recrée du drame), pour anesthésier la pire des douleurs : la perte de l’Amour !
Ce 2ème « drame » que je cherche ne sert pas d’ersatz du vrai amour – il doit juste me sortir de la douleur précédente ! => c’est une fuite en avant !
Quelle bêtise ! Alors, qu’on cherche l’amour – donc le bonheur – notre « solution » ne donne qu’un soulagement immédiat, menant à un 2ème malheur, mais futur – en sorte qu’il nous distrait du 1er et de la douleur présente.
L’amour est un éprouvé vital positif, le drame un éprouvé vital négatif, mais moindre que celui TRES négatif de la perte de l’amour.
Donc, pour anesthésier cette énorme douleur, on se jette dans un autre drame, sachant confusément – mais sans vouloir y penser – que l’on en souffrira aussi. C’est comme jadis, cette civilisation où, quand on avait mal de tête, on se donnait un coup de marteau sur le pied, ainsi, on ne pensait plus au mal de tête… Ce qui est bête, puisque l’on remplace ainsi une seule douleur par 2 !
Et tous les autres humains font pareil : cherchant le drame comme un ersatz, un « anesthésiant » ou un moyen de retrouver le familier, ou de soulagement immédiat même en l’absence d’une rupture amoureuse => tous, on cherche l’Amour, que l’on en ait conscience ou non… Car l’amour est bonheur, et » le bonheur, quel qu’il soit, apporte air, lumière et liberté de mouvement » (F. Nietzsche)…qui ne voudrait de ces choses ?
Si ce n’est blessure d’amour, c’est alors la bêtise, l’ignorance ou l’agressivité qui poussent les gens à agir comme ils font. « La déception ne vient jamais des autres, elle n’est que le reflet de nos erreurs de jugement »(Vincent Gury)…
Le but des humains est de se distraire de leur douleur en se jetant sur un soulagement immédiat, même si c’est une autre douleur.
Pourquoi ? Eh bien, parce que l’excitation du drame ressemble énormément à celle de l’amour heureux et comblé ! (c’est ce qui lui ressemble le plus, en fait).
Voici l’excellent conseil d’un chef indien pour mener sa vie : en toute situation, il faut d’abord se tenir coi et observer en silence, pour distinguer dans quelle situation on se trouve, mais une fois qu’on a vu cela, il faut agir avec courage !
Donc, acceptez le fait d’être humain et mortel, assumez vos responsabilités, affrontez vos peurs et réglez vos problèmes !
Souvenez-vous aussi de ceci : chaque – mais vraiment CHAQUE – décision que vous prenez, en est une, non pas sur ce qu’il faut faire, mais sur QUI vous êtes. Lorsque vous pigez ceci, tout change ; vous commencez à voir la vie autrement. Chaque événement, occasion ou situation devient une opportunité pour faire ce pour quoi vous êtes né.
Bonne chance !

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s