Le pouvoir des pensées

Par défaut

Pour vous convaincre de la force des pensées, voici les histoires – vraies ! – de personnes ayant imaginé certains événements … qui se réalisèrent par la suite. L’écrivain Ödon von Horvath écrivit une histoire dont le héros, en se promenant, reçoit sur la tête une branche d’arbre et en meurt. Quelques années plus tard, se promenant dans un bois, il reçoit sur la tête une branche d’arbre et en meurt.
Un autre écrivain, Scott Fitzgerald, raconte dans son 2ème roman ; «les Heureux et les Damnés», l’histoire d’un couple branché dont le destin dérape : la jeune femme devient folle et le mari sombre dans l’alcoolisme. Quelques années plus tard, son épouse devient folle et lui, une épave alcoolique.
Le poète Emile Verhaeren écrit plusieurs poèmes décrivant des trains fous et les liant à l’idée de la mort ; quelques années après, dans une gare, il tombe sur la voie au moment où le train arrive ; les 2 jambes coupées, il meurt peu après.
Le journaliste anglais William T. Stead écrit – en 1886 et 1893 – 2 nouvelles dans lesquelles le héros traverse l’Atlantique sur un bateau, lequel bateau heurte un iceberg et coule, entraînant beaucoup de passagers dans la mort. Stead écrit que « c’est ce qui pourrait se produire et qui se produira effectivement (il a écrit ceci !) si l’on envoie des navires en mer sans canots de sauvetage » ! Pour dépeindre le capitaine du navire de son histoire, il note qu’il s’est inspiré du capitaine Smith, celui qui commandera sur le Titanic et se laissera couler avec lui. Et bien sûr, en avril 1912, William Stead embarque à bord du Titanic : il n’en sortira pas vivant !
Il y a quelques années, un homme très mauvais (Louis Dethy) a voulu tuer ses enfants et pour ce faire, il truffa de pièges sa maison ; le 13ème piège lui explosa à la face et c’est lui qui fut tué !
Ou l’effondrement (2011) de l’économie grecque est un bon exemple des effets concrets de sentiments purement abstraits au départ. En effet, ce crash est dû beaucoup au fait que des sales types, pour obliger l’Etat à augmenter le taux d’intérêt de leurs obligations, ont artificiellement créé un sentiment de méfiance envers les institutions et un mouvement de panique chez les porteurs de ces titres. Tel l’apprenti sorcier, ils ont spéculé sur une ruine possible et, bien sûr, c’est ce qui est arrivé.
J’ai aussi été intriguée par l’histoire de Martin Gray … C’est incroyable, quand même ; en cas d’incendie, cela n’arrive jamais que tout le monde meure – surtout si c’est, non pas un appartement haut perché d’un quartier surpeuplé, mais une villa isolée au centre d’une forêt – c-à-d avec des ouvertures et de l’espace partout autour, et pas de hauteur.
Or, il avait 1000 fois ressassé son histoire de la perte de toute sa famille (tiens, tiens…) durant la guerre – brûlés, eux aussi (re-tiens tiens…) en four crématoire. Ma conclusion ? Sa femme et ses 4 enfants ont dû souffrir et mourir à cause de lui ; de sa négativité.
Comme l’énergie coule où l’attention se porte, il a attiré sur sa 2ème famille ce désastre parce qu’il avait sans cesse le 1er en tête ! Je pense que (à moins d’être croque-mort), il y a un prix à payer pour s’enrichir de la mort des autres …
Je ne crois pas que le karma marche comme les Hindous l’imaginent, mais je pense que tout est lié …Ceci devient vraiment flagrant quand on étudie l’Histoire ; on en trouve par ex. de nombreux cas typiques chez les anciens rois de France ; Philippe le Bel, son fils Louis X le Hutin, Henri IV ou Louis XIII, … En regardant les injustices dont ils se sont rendus coupables, et comment cela – loin de leur profiter – s’est retourné contre eux, comment jamais ils n’ont pu jouir du fruit de leurs crimes, on comprend que tout a un prix…
J’approuve totalement ce dicton : « Prends tout ce que tu veux, dit Dieu, mais après, paie-le ! »
Les atomes s’attirent, les molécules, les planètes, les bêtes, les humains.. J’en déduis que le désir est la base sacrée de la vie, qu’êtres et choses de même nature s’attirent naturellement…donc, s’il vous plaît, surveillez vos pensées ! Songez toujours que positives ou négatives, elles auront un effet !

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s