Femme : attention aux « jamais mariés » !

Par défaut

On rencontre maintenant beaucoup d’hommes qui, bien que dans la cinquantaine, ne sont jamais passés par la case « mariage », par peur des risques de rupture, en général…
Combien de relations ont connues ces hommes-là ? A leur âge, environ une dizaine… et autant de ruptures (puisque la plupart sont encore en train de chercher une partenaire). Or, quel est l’homme marié ou divorcé qui a eu 10 divorces ? Aucun !
Une rupture est souvent fort (et longtemps) douloureuse ; donc QUI peut avoir envie de revivre cette tragédie plusieurs fois ? Il faut être très bête ou masochiste… Or, il est clair que ces hommes ne sont pas masochistes…
Ils « seraient » donc bêtes, puisqu’ils ne prennent pas la peine de bien choisir …d’où rupture en vue ? Il ne s’agit pas de bêtise, mais d’un monstrueux égoïsme ! Ils ne veulent (ou ne peuvent) pas s’engager et faire en sorte que ça marche, et traitent l’autre comme un kleenex ; comme un objet jetable.
Cette attitude est-elle une preuve de maturité ? Est-elle digne d’un adulte ? Ou d’un être « humain » ? Est-ce gentil de faire ça aux femmes ? 3 fois non !
Pourquoi, alors, vouloir être leur prochaine “chérie”, ou plutôt, leur prochain petit jouet… juste avant qu’ils ne s’en lassent ?
Car ce qui est arrivé aux autres, vous pend au nez, mesdames, si vous entrez en relation avec ce genre de coco !
Pour ces hommes, aucune femme n’est « unique », l’une vaut l’autre, toutes sont remplaçables (et vous aussi !), car ils sont habitués à coucher avec diverses femmes… Tout est alors pareil, non-exceptionnel, bref, assez médiocre !
Avec eux, la relation n’est pas leur trésor (une chose précieuse), mais un outil bientôt usé… Avec eux, vous n’êtes pas une âme-sœur respectée et tendrement chérie, mais « la nouvelle vache » (comme dans le livre « Vacheries ») de Monsieur le Taureau !
Bref, vous n’êtes pas en sécurité durable, dans un foyer où l’on apprécie ce que vous êtes ; vous vous trouvez en position précaire ; sur un siège éjectable ! – car les sentiments de ces êtres sont de peu de durée et ont bien peu de profondeur…Ils ont une date de péremption, comme un yaourt !
Cohabiter est pourtant une affaire intime – on donne son corps, c-à-d son âme ! Et à qui ? A quelqu’un qui n’est ni digne, ni bon, ni adulte, et inapte aux sentiment profonds ! Cela n’est pas très malin, ne trouvez-vous pas ?
Pourquoi, mesdames, encourager les hommes dans leur répugnante façon de traiter les autres ? Laissez-les à leur misère .. qu’ils paient les conséquences de leur attitude infantile et égoïste, au lieu de leur permettre d’avoir le beurre et l’argent du beurre !
Ils ignorent le sens du mot « se donner » – chose pourtant indispensable à une relation intime – or, qu’y a-t-il de plus intime que ce genre de relation ?! Pourquoi vous donner sans rien exiger en échange ?
Toute relation d’amour (ou d’amitié) a besoin d’égalité ; or, en cohabitant avec un homme sans mariage, vous lui donnez quelque chose de très précieux, et lui, rien en échange.. ; est-ce honnête ?! Allez-vous, mesdames, pouvoir tenir ainsi longtemps ? Si oui, c’est nécessairement que vous vous y retrouvez autrement …
Car il n’y a que 2 sortes de relations : d’argent ou d’amour – quand il n’y a pas l’un, il doit y avoir l’autre… – sans rien, ça ne peut évidement pas « tenir ».
La relation avec une femme est immensément bénéfique à un homme : il n’y a qu’à voir l’état des « vieux garçons » ; ils sont ridicules, on les remarque de loin ; négligés, des vêtements et des coupes de cheveux risibles, …. Ces bénéfices apportés par une femme ont été mis en chiffres, et se montent à une somme énorme, en terme de travail (car la femme se tape le gros du travail ménager) comme en terme de santé et de santé mentale.
En tout cas, prendre quelque chose sans payer n’a qu’un nom ; ça s’appelle du vol ! La vie est faite de temps et d’énergie, et ce genre d’homme prend à une femme les 2 (son temps et son énergie) sans aucune contrepartie … J’invite donc les femmes à cesser d’être complices du vol de leur vie et de leur âme.
« Oui mais – rétorquent ces rusés renards – le mariage rate dans la moitié des cas » Eh bien, ça lui fait un taux de réussite de 50 % environ, ce qui, comparé au taux de réussite d’une cohabitation, est un succès éclatant.
En effet, ce sont 99,999 % des simples relations qui se cassent la figure => taux de réussite : 0,0001%
A vous d’en tirer les conclusions !
La différence entre une relation solide et une relation fragile ne tient qu’à UNE SEULE chose : l’ENGAGEMENT ! Et le mariage est la marque de cet engagement –voilà pourquoi les unions légales sont des milliers de fois plus solides que les autres !
Voici ce que j’en disais dans mon article « de la femme comme jardin » : Femmes, vous devez vous voir comme un beau jardin, une terre riche, pleine de promesses, attendant le jardinier qui en prendra soin, la labourera (oui, c’est aussi une allusion sexuelle) et la cultivera, pour en faire un jardin plein de fleurs et de fruits – une belle et bonne terre, qui reste fertile.
Ce n’est pas pour rien que, partout et toujours, les femmes sont la plus grande richesse d’un pays, pas pour rien que depuis toujours, les hommes les gardent avec soin et tentent par tous les moyens de les empêcher de partir (enfermement, règles strictes, pieds bandés, excision, …).
L’homme, lui, est idéalement ce jardinier – c’est ce genre de bon « jardinier » que vous devez chercher. Hélas, trop d’hommes ne sont que des brutes, qui – ne connaissant rien de ce fragile « écosystème » – ne savent pas comment traiter cette belle terre – ou ne s’en soucient pas, et piétinent tout, brisant les fleurs et empoisonnant les rivières. D’autres encore sont des Huns, des vandales, qui s’engagent comme jardinier, mais ne songent qu’à ravager et brûler la terre, à cueillir et voler tout ce que le jardin contient comme fruits, sans nourrir la terre, sans rien donner – ce qui abîme et épuise la terre, qui finit par ne plus pouvoir rien donner et mourir.
Ceux-là sont des voleurs, des profiteurs, à fuir au plus vite ! Alors, en couple, observez comment votre jardinier traite votre jardin – vous valez très cher ; protégez votre jardin !
Relisez aussi cet article du 1er octobre sur les empididés : https://bonheuretamour.wordpress.com/2012/10/01/mefiez-vous-des-empidides/ . Cela parle d’une bestiole qui use de ruse pour avoir une femelle et ne lui offre que de la m… (ou de fausses promesses) pour pouvoir lui « faire son affaire »… A bonne entendeuse, salut !

Publicités

"

  1. J’ai déjà eu l’occasion de lire des bêtises ultra féministes et des raccourcis remplis d’idées préconçues mais de toute évidence, l’auteur de l’article ne doit pas avoir une grande expérience de la vie ! Surement encore un gourou de développement personnel ou autre allumée du genre !

    J'aime

    • Cher Chris,
      J’aurais pu répondre (comme j’ai fait à quelqu’un) que « qui se sent morveux, qu’il se mouche », mais bon…
      Ok, » le visible simple cache de l’invisible compliqué » ; je suis consciente qu’il y a des multitudes de cas différents et que certains hommes ont (pour une ou l’autre raison) un célibat SUBI et en souffrent – et que ceux-là ne correspondent pas à ce que décrit l’article..
      Mais ouvrons les yeux ; en général, les femmes (moins maintenant, mais quand même) veulent se marier et franchement, elles ne sont pas « difficiles » -donc, un vieux célibataire doit l’avoir un peu fait exprès, en général…
      Voici ce que me dit mon expérience (ô si limitée !) : les femmes sont plus courageuses (ou inconscientes), plus prêtes à risquer, donc, plus « généreuses » d’elles-mêmes (or l’amour consiste à donner, justement !), et les hommes, plus faibles, plus lâches, plus frileux, trop cérébraux & calculateurs … bref, l’inverse de l’amour et de la virilité…
      Pour moi, ces hommes-là devraient devenir un peu adultes ! C’est l’enfant qui ne pense qu’à prendre et refuse toute responsabilité – l’adulte, lui, est responsable et se sacrifie pour promouvoir l’avenir (= la progéniture).
      Dans « Misère de la Prospérité », Pascal Bruckner (un homme) disait que la religion de notre société était l’individualisme hédoniste… ouille ! Comme le but de toute espèce est de se reproduire, cette « religion-là » est fort nocive au bon développement des enfants…
      Il faut sortir de son petit monde et voir global & à long terme… C’est pas tellement que je défends les femmes ; je défends l’avenir & les enfants !

      J'aime

  2. Article très simpliste et misandre, le mariage n´a pas la meme valeur pour tout le monde, tout le monde n´a pas envie de se marier surtout de nos jours, ne pas avoir été marié avant 50ans n´est pas forcément mauvais signe, la vie est difficile pour tout le monde, on a pas forcément les facilités ou les opportinités pour trouver la perle rare, homme ou femme. De facon générale cet article respire la frustration et la rancoeur contre les hommes, il a sans doute été écrit sous la colère. Tournez vous plutot vers votre capacité a dénicher des hommes admirables, qui ne sont pas toujours ceux que l´on croit.

    J'aime

    • cher Anonyme,
      Je peux vous assurer que l’article reflète mes idées profondes, et non un sentiment quelconque, n’étant personnellement jamais sortie avec un « non-marié » (pas si bête !).
      Mon seul but en l’écrivant était d’éclairer mes sœurs, les femmes. Ayant été durant longtemps leur conseillère, je connais leurs problèmes et leurs souffrances (qui m’ont bien souvent tordu l’estomac et donné envie de pleurer), dues au fait qu’elles ne comprennent pas bien où elles mettent les pieds, s’engageant avec toutes sortes d’hommes « indisponibles » (mariés, égoïstes, alcooliques, etc…).
      Je n’ai pas de rancœur envers les hommes (après tout, j’aime les hommes), mais j’entends me protéger (= mon bien-être, ma santé physique et mentale) en choisissant quelqu’un qui me traite comme il convient, et j’aimerais que les femmes fassent de même – dans l’intérêt même des hommes ! En effet, ce sont elles qui sont les « éducatrices » des hommes – elles, dont la mission sacrée est d’élever l’homme au niveau pour lequel il fut créé…

      J'aime

    • Vous mettez un peu vite les hommes dans des cases négatives et les femmes dans le beau rôle…Et si telles sont vos idées profondes, vous me semblez bien naïve… Ni les hommes ni les femmes n’ont besoin de l’autre pour s’améliorer, ce sont les deux ensembles qui peuvent échanger et progresser. La femme n’a pas à « éduquer » les hommes en particulier, elle n’a encore moins de mission « sacrée » en parlant ainsi vous les mettez les sexes a des niveaux différents, ce qui est du sexisme. Il y a aussi des hommes qui vont se perdre avec des femmes mariées, alcooliques, égoïstes…et je n’appelle pas à l’éducation de ces dernières…

      J'aime

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s