Es-tu en train de me mentir ?

Par défaut

Parfois, on a besoin de savoir quelque chose d’important, ou on est soupçonneux (se) vis-à-vis d’un proche (partenaire, membre de la famille, collègue) – donc, on lui pose des questions…
L’ennui, c’est qu’il (ou elle) peut nous mentir pour déguiser ses actes… Et hélas, ce sont les personnes les plus malhonnêtes qui sont les plus fortes à ce jeu ; ce sont ceux-là qui ont le ton le plus assuré, le visage le plus ouvert et innocent, et la posture la plus calme …
En outre, les humains ne sont vraiment pas doués pourdétecter le mensonge. Il n’y a qu’à voir les succès de la plupart des politiciens et des vendeurs !
Habitués à devoir « vendre leur salade » au public et pour ce faire, de paraître francs et dignes de confiance, ils ont développé un air d’assurance et de sincérité plus vrai que nature !
Ils savent ce qui « touchera » leur public, le genre de messages positifs que les gens veulent entendre … Ils escamotent, bien entendu, les vérités douloureuses.. – et ça marche !
Alors, comment savoir s’il (elle) est en train de nous mentir ? Quels signes doit-on remarquer et trouver suspects ? Quels sont ceux qui trahissent le menteur ? A quels indices (verbaux ou corporels) peut-on savoir qu’on nous mène en bateau ?
Comme « savoir, c’est pouvoir », croire un mensonge nous place en position de faiblesse – il est donc important de savoir à quoi s’en tenir.
Sans compter que dans le couple, cela peut être une question de vie ou de mort, maintenant ! Jadis, quand notre conjoint(e) nous trompait, on ne risquait qu’une douleur émotionnelle – mais maintenant, avec le sida, on risque sa peau ! Il vaut donc mieux savoir, et le plus vite possible !
Et au travail, il peut – par exemple – être utile de savoir qu’Untel est un traître qui vous vise votre place et vous sabote en vous donnant de fausses informations, pour que vous commettiez des erreurs et soyez mal noté par le chef (cela m’est arrivé).
Heureusement, mentir étant plus élaboré que de dire la vérité, cela cause toujours un effort et un stress, puisque mentir exige qu’on se souvienne de certains détails, qu’on fasse des associations non-naturelles, …
Cela cause aussi une certaine anxiété au menteur (ou à la menteuse), en sorte qu’il y a toujours des signes qui le trahissent.
Les experts en ce domaine peuvent reconnaitre des choses très subtiles, comme de tout petits mouvements du visage (les “micro-expressions”) mais la personne moyenne, qui n’y est pas experte, ne verra rien, et ne peut par conséquent compter sur ceci pour confondre un menteur.
Mais il y a des signes bien plus visibles… Voici ce que vous devez bien regarder quand l’autre répond à l’une de vos interrogations :
– les mains : ce sont elles qui trahissent le plus le menteur ; il les tient alors devant son visage ou sa bouche, ou se gratte l’oreille ou se frotte les yeux, …
– les yeux : on dit qu’un menteur évite de vous regarder dans les yeux… Eh bien, c’est faux ! Il (elle) aura certainement le culot de vous regarder, justement pour vous convaincre qu’il est sincère. Seulement, ce regard « sonnera faux » ; il ne sera pas naturel – c-à-d qu’il sera soit bien trop bref ou à l’inverse, sera trop fixe ou agressif…
De même, lorsque le regard de votre interlocuteur est dirigé vers sa droite, c’est qu’il fait appel à ses facultés imaginatives. S’il est dirigé vers le bas, c’est qu’il va puiser dans sa mémoire… Suspect, donc !
– les petits détails : comme le menteur sait qu’il est en train de mentir, voulant faire accepter une chose à laquelle il ne croit pas lui-même, il y met un effort, et donc, donne pour cela des détails supplémentaires, qui sont superflus ! il est alors facile de le piéger en lui faisant répéter son histoire peu de temps après ; il ne se souvient plus de tout ce qu’il a inventé, et des incohérences apparaissent clairement …
– le langage corporel : mentir cause toujours un inconfort (si minime soit-il) au menteur ; celui-ci, étant par conséquent plus tendu qu’un innocent, aura tendance à croiser les bras et/ou les jambes, à baisser ou tourner la tête.
N’oubliez pas non plus 2 grands alliés dans la chasse au mensonge : votre intuition, et les informations que vous irez chercher !

Attention toutefois : aucun signe n’est sûr à 100 %, et donc, s’il apparaît seul, il est peut-être dû à une autre cause ; le partenaire se frotte les yeux parce qu’il est fatigué, par exemple. Mais si plusieurs signes sont présents, le mensonge est quasiment prouvé.

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s