Sites de rencontre, amour et sexe…

Par défaut

Un ami m’écrit que les gens qui cherchent un(e) partenaire sur un site de rencontre ne se basent que sur la vue (la photo) … mais ce n’est vrai que pour les crétins !
Pour les plus malins, la vue est la 1ère étape obligée, mais c’est surtout l’expression du visage (douce ou obtuse, intelligente ou abrutie) qui fait tout, et la beauté, quasi rien !
Si un être nous plaît, mais qu’ensuite, il(elle) se conduit mal, il(elle) cesse de nous plaire, et on se tourne vers quelqu’un de plus intéressant !
Il y a toutes sortes de gens sur les sites ; certains cherchent effectivement une gratification rapide, mais la plupart non… A moins que par « gratification rapide », on n’entende le fait d’être remarqué(e) par quelqu’un et qu’il(elle) vous dise que vous lui plaisez … C’est vrai que ceci est enivrant, et même addictif pour certains – mais, une fois de plus, pas pour les êtres un peu malins ; ceux-là prennent le temps de « calmer le jeu » pour faire connaissance en profondeur.
Sur les sites, on voit dès l’abord comment l’autre écrit ; s’il ne dit que « quoi de neuf ? » ou « comment ça va ? » et n’a +- pas d’autre conversation, il est clair qu’il n’est pas intéressant.
Ceux-là, effectivement, ne lisent pas le pitch et les desiderata de l’autre, ils se contentent de regarder les photos, qui excitent leur appétit !
Mais si l’autre leur répond, le Net montre tout de suite si les 2 candidats sont sur la même longueur d’ondes ou pas, si l’on a (ou pas) des centres d’intérêt communs, et s’il nous agace (ou qu’on l’agace) ou pas.
On peut se fier à ce dicton à ce stade : « L’esprit bas parle des gens, l’esprit moyen parle des événements, l’esprit élevé parle des idées ».
Après vient le courage ou, le plus souvent, la lâcheté ; l’homme mène un interrogatoire (pis que pour un meurtre) pour s’assurer (comme si on pouvait acquérir des certitudes avec la parole !) d’un tas de choses … au lieu de s’ouvrir à l’expérience et se laisser guider par ses sensations… Beaucoup d’hommes sont décidément trop « cérébraux» !
Ceux-là, ça ne fait que prouver leur bêtise (car même une idiote pige ce qu’il faut répondre), or, la bêtise irrite ! Beaucoup sautent en pensée toutes les étapes et en sont au mariage, alors qu’ils ne doivent viser, au départ, qu’à obtenir un 1er rendez-vous pour aller boire un café !
Ils se font tout un « cirque » dans leur tête.. des folies, des fantasmes, des peurs imaginaires… de ce qui n’est que fumée et n’arrivera jamais !
Krishnamurti disait que la peur bloque la compréhension intelligente de la vie. Il ne faut fréquenter que les êtres ayant un niveau de conscience basé sur l’amour (1 à 8) car ceux situés de 9 à 16 partent d’une base de peur, et donc, agressent ou tentent de profiter des autres … ce dont on ne veut à aucun prix, bien sûr !
En plus, c’est stupide, car leur peur leur attirera à coup sûr PRECISEMENT ce qu’ils craignent et désirent éviter ! Mon beau-frère, par ex, se méfiait énormément des femmes, qu’il voyait comme des profiteuses ; or, qui a-t-il attiré dans sa vie ? Ma sœur, qui lui a piqué ses économies, dépense tout son argent à des bêtises, ne sait pas cuire un œuf ni tenir une maison en ordre, l’insulte à longueur de temps (même en public) et le trompe ! Beau résultat !
De même, ces types qui veulent – avant de « faire l’effort « ( !) de se bouger pour un drink – s’assurer que la femme aime « ça » en posant des questions plus ou moins subtiles… On les voit venir à 10 km avec leurs bêtes questions, alors qu’il y a TANT de moyens de voir si une femme aime ça ou pas (de grosses lèvres, des vêtements près du corps, en tissus doux, satinés, irisés, …).
En cas de rencontre, la zone du cerveau qui est excitée chez l’homme, est celle de l’aventure (quelque chose de plaisant)… Chez la femme, par contre, c’est la zone de la peur de souffrir qui est activée lors d’une rencontre.
Or, ce qui peut faire souffrir une femme est d’être utilisée comme un objet sexuel …N’oublions pas que la femme est celle chargée de porter et d’élever les enfants – un énorme investissement énergétique – en sorte que les femmes se sont développées pour « aimer ça » dans un contexte de relation durable (on sait, par ex, que les femmes jouissent plus avec leur époux que les non-mariées, et plus aussi s’il leur dit « je t’aime »).
En plus, on ne naît pas frigide comme on naîtrait Italienne ou Japonaise ; on l’est ou non selon l’amour, la qualité de la relation et l’excellence de la technique de l’homme avec qui on fait l’amour…
Si un gars pose ce genre de question, c’est qu’il a déjà eu des mécomptes en ce domaine – c-à-d des femmes qui n’aimaient pas « le » faire avec eux… ce qui n’est pas bon signe…
Ensuite, poser la question est un signe certain qu’il ne connaît rien aux femmes, donc, qu’il est nul au lit ! A fuir, donc !
Et puis, poser dès le départ cette question, c’est tout à fait comme si la femme demandait dès le 1er contact : « gagnes-tu beaucoup d’argent ? Si non, je te rejette et je ne viendrai même pas prendre un café avec toi, mais si oui, es-tu prêt à m’épouser et à dépenser ton argent pour moi (et mes enfants) ? »
Avouez que les femmes assez bêtes et vulgaires que pour demander ceci sont bien rares, alors que les hommes qui demandent dès avant la 1ère rencontre si leur correspondante aime le sexe, sont légion !
Et si au moins c’était efficace, mais c’est contre-productif : une femme convenable ne répond pas à ce genre de questions ; celles qui y répondront (et dans un sens positif) seront justement les frigides qu’il désire éviter… Quelle stupidité est la leur !
Pour ce qui est de ceux qui ont vécu des mariages et des relations, je ne sais pas s’ils sont plus prudents… Ils savent au moins ce dont ils ne veulent plus…. S’ils sont plus malins, ils en ont tiré les leçons et savent aussi ce qu’ils veulent, et les SIGNES à observer …
L’expérience permet donc, non pas de sauter des étapes – car bâtir une relation saine (= faite de 2 âmes semblables ou compatibles) exige du temps – mais raccourcit quand même la durée de certaines des étapes.
Attention : parfois, l’un des partenaires est (ou réussit à se faire passer pour) tout à fait pareil à l’autre, et alors, en une seconde, le « compte d’amour » (voir article « Naissance de l’amour ») est plein et on tombe amoureux(se) fou.. . En ce cas, tout va très vite, car il n’y a quasiment pas moyen de résister à l’amour – C’est la force la plus puissante de l’Univers !
S’il est réellement pareil, le couple durera et sera heureux, alors que si ce n’était qu’une comédie bien jouée, c’est qu’il s’agit d’un être dangereux, et la relation peut éventuellement durer longtemps, mais elle est vouée au malheur …

Publicités

"

    • L’amour ne rend pas avegle mais …c’est tellement excitant d’être amoureux(se) ! On se sent si VIVANT ! On n’a pas envie que ça s’arrête et redevienne gris, terne & ennuyeux. Je vous souhaite tout le bonheur du monde, et vous dis bonne chance…
      N’oubliez pas de vous fier à vos émotions (toujours là pour nous guider) (encore que, tant qu’on est dans la passion, elles soient un peu « groggy »)…

      J'aime

  1. Pingback: Lettre à mes interrogateurs |

  2. Pingback: Lettre à mes interrogateurs « bonheuretamour

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s