Naissance de l’amour

Par défaut

D’abord, cette citation de Khalil Gibran : Il est faux de penser que l’amour vient d’un long compagnonnage et d’une cour persévérante. L’amour est le rejeton de l’affinité spirituelle et à moins que cette affinité ne se crée en un moment, elle ne sera pas créée même en plusieurs années ou même générations.
Lorsque l’on rencontre un partenaire potentiel, d’abord, on est au stade du simple respect de l’être humain… Puis vient le stade de l’admiration, puis, si elle croît, on atteint le niveau où cela se tourne en amour.
Mais ceci n’advient qu’à condition que le ou la partenaire potentiel(le) montre d’abord certaines qualités ; pour faire monter la température, en quelquel sorte, il faut de la chaleur, ou l’on peut comparer la naissance de l’amour à une « banque d’amour » :
Quand l’autre (au début d’une relation, mais aussi tout au long d’une relation) fait montre des qualités nécessaires, c’est comme s’il ajoutait de l’argent sur le « compte » d’amour et lorsqu’il(ou elle) montre ses défauts, il retire de l’argent de ce compte, en sorte que l’amour ne peut naître ou meurt s’il existait…
Mais quelles sont ces qualités génératrices d’amour ? En 1er lieu, un niveau de conscience semblable au nôtre, puis d’autres qualités générales ; élévation, noblesse, sensibilité, magnanimité (grandeur d’âme), courage, générosité – don (car l’amour est don, et d’abord, don de soi), lucidité, foi, talent, honnêteté, bonté, tolérance, fiabilité, humilité, intérêt sincère à nous, à notre vie, notre monde, notre façon de voir et de sentir les choses, etc…
Par contre, si l’autre montre des signes indiquant qu’il est d’un niveau de conscience différent du nôtre : aie !
Et surtout, s’il fait montre de défauts méprisables ; lâcheté, mesquinerie, médiocrité, intérêt malsain (par ex, approuver sans raison, juste parce qu’il veut sortir avec nous), avarice, bêtise, manque de lucidité sur lui-même, insensibilité, arrogance, égoïsme, rigidité, manque d’humour, manque de respect (ne nous écoute pas, ne tient pas compte de nos signaux ou paroles, ..nous touche ou ne peut tenir son envie sexuelle en bride), pessimisme, méchanceté, mensonge, addiction (alcool, drogue, pornographie, travail, shopping, …) – alors, non seulement n’atteint-il pas l’admiration (donc sûrement pas l’amour), mais en outre, il perd même le respect, et tombe au mépris…
Et le goût ou dégoût, ou l’attraction et la répulsion, me direz-vous ? (si l’autre nous plaît ou nous semble laid, …) Eh bien, cela ne joue AUCUN rôle ; en effet, le goût qu’on avait de quelqu’un peut se tourner en dégoût s’il se conduit de manière à se faire mépriser, ou, à l’inverse, le dégoût initial qu’on ressent pour un partenaire potentiel, peut tourner en admiration et en amour s’il est (ou réussit à paraître) au même niveau de conscience que le nôtre et nanti de qualités respectables.
Voici pourquoi tant de couples capotent ou mènent une vie de disputes : parce que leur union est basée sur la seule attirance physique, qui ne veut rien dire, car elle ne dure pas et dépend de qualités plus solides.
Les conversations au début d’une relation ne servent qu’à ceci : s’évaluer l’un l’autre, déterminer si l’on est ou non, faits l’un pour l’autre… Par la suite, point n’est besoin de tant causer, car soit ça va tout seul, soit – si les 2 membres du couple ont l’âme dissemblable ou égoïste – toutes les discussions du monde n’y changeront rien.
Bien sûr, il y a le train-train quotidien – on ne sait pas parler de philosophie tout le temps ; il faut assurer l’intendance – mais les sacrifices vont de soi avec un être qu’on respecte et admire, alors que ça tourne à l’amertume avec un être que l’on méprise !
Avec l’être qui nous correspond, les différences – et les différends – ne portent que sur des points de détail, qu’il est facile d’ignorer puisque la base, le nécessaire, est là, tandis qu’avec un être dissemblable, les différends portent sur les facteurs essentiels au couple et, comme ces facteurs tiennent à la nature même de chacun, ils sont irréconciliables !
Par ex, à un cobaye, il faut de l’herbe et à un chat, de la viande… Ceci n’est pas négociable : c’est un BESOIN. Il en va de même avec les personnes ; selon leur nature, ils ont besoin de trouver telle ou telle qualité chez leur partenaire – et ce n’est pas négociable puisque ça dépend de la NATURE profonde de chacun. Souvenons-nous que « l’eau et l’huile ne se mélangent pas, et on aura beau les brasser, elles se sépareront toujours à la fin » !

Publicités

"

  1. Pingback: Vie & mort de l’amour « bonheuretamour

  2. Pingback: Lettre à mes interrogateurs « bonheuretamour

  3. Pingback: Lettre à mes interrogateurs |

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s