“L’Amour est une fleur délicieuse…

Par défaut

Mais il faut avoir le courage d’aller la chercher entre des précipices affreux » !
Pourquoi des précipices ? Mais simplement parce que c’est la drogue la plus puissante et addictive de TOUTES !
Alors, si l’autre vous retire son amour, vous êtes brutalement privé de votre drogue et toute votre vie s’écroule !
On peut chercher l’amour, mais, si l’on veut le trouver, il faut avoir le courage de supporter durant une assez longue période la pire des tortures : l’incertitude…
Pourtant, l’amour ne doit jamais faire mal, car l’amour ne fait souffrir que quand on a choisi le mauvais partenaire !
Car lorsqu’on recherche un(e) partenaire, au début, il y a plusieurs candidat(e)s en lice, et quand on se sent attiré par quelqu’un, il faut voir si l’autre est aussi attiré de la même manière par vous, et il y a un long laps de temps où l’on vérifie qu’on s’adapte bien l’un à l’autre,
Beaucoup de ceux cherchent l’amour ne possèdent pas le bon sens de voir que ceci est nécessaire ou la force de supporter ce temps d’incertitude, et se précipitent dans ce qui confirme une relation.
Mais cette option est stupide ; ils ne font que se préparer de nouvelles souffrances : choisissant le 1er (la 1ère) venu(e), c’est presque toujours un mauvais choix, et ils vivent un enfer avec cette personne qui ne leur est pas adaptée, et/ou connaîtront – à + ou – long terme – à nouveau les affres d’une rupture !
C’est comme au jeu « qui veut gagner des millions » ; au début, on répond facilement, car on a peu à perdre, mais, au fur et à mesure que les enjeux montent, le candidat hésite de plus en plus, car une erreur signifierait une grosse perte… Eh bien, c’est exactement la même chose en amour : au début, on tâte le terrain et on peut encore se permettre d’être jouette, mais plus la relation s’approfondit, plus on y a investi, plus on est certain(e) que c’est de l’autre que dépend le bonheur de notre vie, plus on a à perdre, et plus on craint de le perdre… C’est là qu’on peut faire l’erreur de s’accrocher à quelqu’un qui ne nous convient pas vraiment, ou qui nous a menti et révèle sa vraie nature…
Mais comment connaître la nature du (de la) partenaire que l’on s’est choisi(e) ? (car il (elle) peut déguiser son véritable caractère ou intention) ? Jésus disait que l’on reconnaît un arbre à ses fruits – or, les fruits de l’homme sont ses actions…mais comme les conséquences de celles-ci sont imprévisibles, sur quoi devons-nous nous baser pour juger ces actions ?
Eh bien, sur l’INTENTION – donc, même si ce que fait l’autre vous plaît, mais que l’intention en est mauvaise ou égoïste, c’est mauvais, alors que même si une action de votre partenaire ne vous plaît pas, mais que l’intention est votre bien ou celui de la relation, il faut l’estimer bonne.
Distinguer l’intention de quelqu’un d’autre n’est pas évident, mais avec un peu de réflexion, on parvient à les distinguer ; il suffit de se demander : « si moi j’agissais ainsi, ce serait dans quel but » ?.
Je trouve que le meilleur moyen de voir si votre partenaire vous aime, c-à-d vous traite de la manière qui prouve l’amour (car « il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour »), c’est d’inverser les rôles ; d’imaginer que vous tenez le rôle de votre partenaire (= agissez et parlez comme lui ou elle) et que lui (elle) tient le vôtre (= il dit ce que vous dites et fait ce que vous faites) – ce petit exercice donne une idée exacte de ce qui est en train de se passer.
Voici un court texte tiré de Martin Gray, qui illustre mon propos :
Aimer, c’est partager des mots, des regards, des espoirs, des craintes.
L’Amour n’est jamais contrainte. Il est joie, liberté, force.
L’Amour est emportement et enthousiasme.
L’Amour est risque…
N’aiment et ne sont pas aimés ceux qui veulent épargner, économiser leurs sentiments.
L’Amour est générosité, l’amour est prodigalité, l’amour est échange.
Qui donne beaucoup reçoit beaucoup en fin de compte.
Car nous possédons ce que nous donnons.
Aimer ce n’est pas mutiler l’autre, le dominer, mais l’accompagner dans sa course, l’aider.
Savoir accepter l’autre tel qu’il est. Etre joyeux du bonheur qu’il trouve.
L’Aimer dans sa totalité : pour ce qu’il est, laideur et beauté, défauts et qualités.
Voilà les conditions de l’Amour.
Car l’Amour est une vertu d’indulgence, de pardon et de respect de l’autre.
Bref, si vous avez rencontré quelqu’un de spécial, quelqu’un qui se démarque de tous (toutes) les autres, qui vous écoute sans jamais se lasser de vous entendre, à qui vous pouvez dire tout sans qu’il (elle) ne vous juge, alors, vous saurez que vous avez trouvé votre âme-sœur.
L’amour vrai doit vous faire sourire, vous rendre sûr(e) que vous pouvez révéler à l’autre votre vrai moi sans qu’il vous juge ou vous méprise, ou vous le jette au visage lors d’une dispute.
C’est savoir que l’autre est fidèle et aussi que les disputes ne tourneront pas à la lutte de pouvoir pour prouver qu’il a raison et vous tort, menant à une violence quelconque (verbale ou physique).
L’amour vrai signifie que vos besoins sont remplis et que l’autre ne profite pas de votre gentillesse, qu’il (elle) vous montre sans cesse à quel point vous êtes important(e) pour lui (elle), et qu’il (elle) vous encourage à poursuivre vos buts dans la vie, au lieu de se sentir menacé par eux et de tenter de vous freiner.

La sagesse cherokee, elle, nous dit ceci : la vocation la plus haute d’une femme est de mener l’homme à son âme, pour l’unir à la source ; sa vocation la plus basse est de séduire, séparant l’homme de son âme et le laissant errer sans but. La vocation la plus haute d’un homme est de protéger la femme, en sorte qu’elle soit libre de parcourir la terre saine et sauve. La vocation la plus basse d’un homme est de guetter et de pénétrer de force dans la vie d’une femme.

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s