Qui est notre âme-soeur ?

Par défaut

Est-il vrai que pour chacun d’entre nous, il existe une âme-sœur destinée à nous accompagner pour le reste de notre vie ?  Oui, nous avons une telle âme-sœur : NOUS-MEME !

Lorsqu’on est avec un partenaire (ou un partenaire potentiel), il faut observer l’ « expérience » (ce que l’on vit) avec lui, et non l’excitation (physique ou mentale)  ou nos sentiments !

Surtout, il faut être sûr(e) qu’on l’aime, qu’on l’apprécie tel qu’il est actuellement, et non son « potentiel »…  Il faut cesser, en face des signaux d’alarme, de fermer les yeux parce que ça ne nous arrange pas de les voir, ou de se dire : je vais le changer !

Quand quelqu’un vous montre qui il est, cessez de lui trouver des excuses ; CROYEZ-LE !  Et dès que vous tombez sur de la dinguerie ou une incohérence, une non-pertinence entre ses paroles et ses actes, fuyez ! Tout de suite ! Fuyez comme devant un assassin car il va vous faire du mal ! Sauvez-vous (dans tous les sens du terme) !

L’amour est généreux, doux, patient, parfait en lui-même et n’a nul besoin d’être remodelé, modifié ou amélioré !

Vous êtes en transe ;  votre désir vous met hors de vous-même. Et vous avez besoin de rentrer en vous-même et de vous « reprendre » !

Quand l’autre se révèle à vous, comprenez ce qu’il est, ce que vous êtes, et ne perdez pas votre temps et votre énergie (c-à-d votre vie !) avec ceux qui vous ont montré qu’ils ne vous veulent pas du bien.

Ne permettez pas à ces personnes d’entrer dans votre vie – celles qui vous piqueront jusqu’à la mort ; car chaque fois qu’ils entreront dans votre espace, ils voleront une petite partie de votre âme, jusqu’à ce qu’elle soit finalement exsangue, vide et morte.

Je vous livre des perles de sagesse pour vous guider et vous relever si besoin est :

– Crois, si tu veux, que des montagnes ont changé de place, mais ne crois pas que des hommes peuvent changer de caractère,

– Le sentiment d’amour nous abuse tous par une illusion de connaissance,

– La vérité fait quelquefois des brèches ; le mensonge fait toujours des ruines,

– attendre qu’un d’autre vous rende heureuse, est la meilleure façon d’être malheureuse,

– ne restez pas où vous êtes tolérée, allez où vous êtes fêtée,

– on ne mène pas boire un âne qui n’a pas soif,

– L’amour est comme une fleur sauvage, qui ne pousse que sur les hauteurs d’une montagne très escarpée, entre des précipices affreux,

– Tout le bon sens consiste à se rendre heureux,

– la façon dont vous vous traitez montre aux autres comment vous exigez qu’on vous traite. N’acceptez rien de moins que le respect,

– L’amour ne cherche qu’une seule chose : le bien de l’être aimé,

– Dès que vous désirez ou attendez quelque chose d’une situation, vous ne pouvez plus la percevoir clairement,

– on part, non parce qu’on veut que l’autre comprenne  notre valeur, mais parce que l’on réalise enfin quelle est notre valeur,

– les actes parlent plus fort que les paroles ; on peut s’excuser encore et encore, mais si nos actes ne changent pas, les mots perdent leur sens,

–  L’eau et l’huile ne se mélangent pas et on aura beau les brasser, elles se sépareront toujours à la fin,

– vous pouvez tomber amoureux(se) de la beauté de quelqu’un, mais rappelez-vous que vous devez vivre avec le caractère, non la beauté,

– Rien n’est avantageux qui te fait perdre le respect de toi-même,

– La femme est l’arène dans laquelle les hommes toréent leurs problèmes,

– si l’autre se souciait vraiment de vous comme il le dit, il ne vous blesserait pas comme il l’a fait,

– « on peut toujours rallumer un cigare qui s’est éteint, mais il n’aura plus jamais le même goût »,

– si vous lui manquez, il appellera. S’il se soucie de vous, il vous le montrera. Si pas, il ne vaut pas que vous perdiez votre temps avec lui, puisqu’il est clair qu’il estime que vous ne valez pas qu’il perde le sien pour vous,

– mieux vaut être seule que mal accompagnée – mieux vaut être seule que l’on vous mente, vous trompe ou vous traite sans respect,

– c’est avoir de mauvaises manières que de dire « je t’aime » avec une bouche pleine de mensonges,

– n’approchez jamais un taureau par devant, un cheval par derrière, un idiot par n’importe quel côté,

– les relations échouent parce que, une fois qu’ils vous ont, ils cessent de faire ce qui a fait qu’il vous ont conquise,

– ne changez jamais pour un d’autre.  S’il ne vous apprécie pas telle que vous êtes, trouvez quelqu’un qui le fera,

– on ne part pas parce que les choses sont dures, on part parce que ça n’en vaut plus la peine,

– Le courage est ce que la vie exige de nous en échange de la paix,

– à côté du courage qui agit, il y a le courage qui accepte,

– La femme la plus sotte peut mener un homme intelligent, mais il faut qu’une femme soit bien maligne pour mener un idiot,

– Aimer, ce n’est pas chercher son bien, mais c’est vouloir du bien,

– Veux-tu posséder l’alchimie du bonheur ? Vis à l’écart des mauvais compagnons,

– Lorsqu’on n’a pas de vie véritable, on la remplace par des mirages…Ayez une vie – car on ne se console pas des chagrins, on s’en distrait,

– la confiance ne comprend pas de supplément. Une fois qu’elle a disparu, il n’y a sans doute pas moyen de la ravoir, ou alors, ce ne sera plus jamais la même chose,

– Garde ton cœur avant toute chose, parce que de lui jaillit la vie,

– Soyez votre propre lampe, votre île, votre refuge. Ne voyez pas de refuge hors de vous-même,

– La douleur est de la faiblesse qui quitte le corps,

– Si l’espoir te fait défaut, ne manque jamais d’espérer ! Une porte s’est refermée, mais mille autres s’ouvrent,

– L’opinion la plus importante que vous ayez, est celle que vous avez de vous-même, et les choses les plus significatives que vous dites chaque jour sont celles que vous vous dites à vous-même,

– un jour, tout prendra son sens. Donc, maintenant, riez devant la confusion, souriez à travers vos larmes et rappelez-vous toujours que tout arrive pour une bonne raison. Les gens changent pour que vous puissiez apprendre à lâcher prise. Les choses tournent mal pour que vous puissiez les apprécier tant qu’elles durent. Vous croyez des mensonges, pour pouvoir apprendre à ne vous fier qu’à vous-même et parfois, les bonnes choses se défont pour que de meilleures choses puissent se bâtir…

Publicités

L'article vous a plu... ou pas ? Laissez-moi un commentaire ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s