La foi qui déplace les montagnes

Par défaut
Faith Large Format Half and Half

 (Photo credit: Doha Sam)

Vous en aurez besoin si vous voulez changer de vie ; si vous n’avez pas une « vision » qui vous « parle » et vous émeut, de votre vie idéale et que vous partez d’un sentiment de manque (du genre « j’en ai marre de cette vie de crotte et j’aimerais que ça change » !), vous ne pourrez pas vous extraire de votre vie actuelle pour créer cette vie idéale d’abondance : une telle mentalité ne fera qu’intensifier le manque.

Il est plus facile de créer de l’abondance si vous pouvez visualiser très clairement ce que vous en ferez – si vous ne voulez progresser que pour vous sortir de vos soucis, ça ne marchera pas.   L’astuce, c’est de vous voir jouir des biens abondants, et de ressentir déjà maintenant toute la joie qu’ils vous procureraient si vous les possédiez.

Pour générer l’abondance dans votre vie, vous devez absolument avoir des raisons valables – quasiment une obligation – de l’avoir, et pas des raisons purement négatives, comme le désir d’échapper à une situation pénible.

C’est trop pitoyable de vivre à genoux ; en fait, le proverbe dit vrai : mieux vaut mourir debout que vivre à genoux ! Après des « galères » sans nombre, j’ai décidé que désormais, je vivrai dans la liberté ou l’abondance ou je mourrai dans mon effort pour l’atteindre, mais il n’est plus question de m’accrocher à des jobs pris pour des raisons purement alimentaires, ou de laisser ce genre de pensées de survie me freiner dans ma quête d’une vie merveilleuse ; je ne suivrai désormais plus que ma vision !

J’entends beaucoup de gens dire “ça ne sert à rien ; j’ai déjà tout essayé, et rien ne marche” !  La vérité, c’est qu’ils n’ont rien tenté du tout ! « Essayer » ne fonctionne pas ; par ex, si vous voulez quitter votre partenaire car la relation est insatisfaisante ou malsaine, « essayer » de le quitter ne mènera à rien.  C’est seulement si vous lui dites « je pars ! » (et le faites) que ça marche.

Idem pour cesser de fumer : « essayer » ne donne aucun résultat – au 1er souci ou à la 1ère envie, vous vous re-jetez sur votre paquet. C’est seulement quand vous dites « maintenant, j’arrête ! » (et le faites) que vous cessez de fumer une fois pour toutes – et tant pis pour les problèmes et les envies ou occasions , vous n’y cédez plus, parce que vous avez pris une décision irrévocable.

Pour changer de vie, c’est pareil ; « brûlez » une fois pour toutes votre ancienne mentalité, que tout retour soit impossible, et accrochez-vous fermement à votre vision et sensation d’abondance, même si ça met du temps et s’il y a une période de « traversée du désert » très dure avant d’y arriver. Il faut traverser ce désert, et continuer à avancer, malgré l’inconfort et en chassant le doute. Car si vous permettez à votre esprit de recommencer à errer dans les bas-fonds de la mentalité de manque et de craintes, c’est comme si vous reculiez à chaque fois à votre point de départ. Il ne doit y avoir qu’une direction : vers l’avant !

Bien sûr, tout le secret réside dans le ressenti ; l’esprit seul (bonnes intentions) ne fournit qu’une direction sur une carte, mais c’est la passion qui fournit le bateau et le vent pour en gonfler les voiles ! Ce n’est pas le besoin qui doit vous guider, mais bien l’inspiration.

Si, en considérant votre vie étriquée, vous pouvez penser : « ceci n’est pas moi – cette vie ne me correspond pas », c’est déjà un bon début. Il n’y a ensuite qu’à visualiser votre vie idéale, à vous y placer et à sentir que cela, c’est vous… Vous verrez comme les choses se mettent en place et arrivent peu à peu – puis de plus en plus vite – dans votre vie.

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

Les commentaires sont fermés.