Se résigner et « tolérer » sa vie

Par défaut
Exhaustion

(Photo credit: Two Roses)

Faire cela,  c’est résister à l’amour, marcher à contre-sens de ce que l’on est, bref, survivre au lieu de vivre pleinement !  L’un des pièges de la vie est d’accepter trop d’ “incompatibilités” dans notre vie – des personnes, lieux, objets, situations,… qui ne collent pas avec notre être profond – d’où sentiment d’insatisfaction, irritabilité, dépression, envie de fuir notre vie, on se sent impuissant ou coincé. On fantasme qu’on change de vie, de job, de pays, de partenaire, … Mais est-ce normal d’aller au boulot à contre-coeur, ou de s’y sentir malvenu ou non-adapté ?

Si vous avez toléré des choses qui ne vous correspondent pas, rejetez-les et remplacez-les par des choses compatibles.

Si vous voulez être heureux, cessez de tolérer l’intolérable; votre vie, soit vous l’acceptez pleinement et l’aimez telle qu’elle est, soit, vous faites ce qu’il faut pour qu’elle le devienne !

Cette décision vous donne de l’air, pour attirer enfin ce que vous désirez. Croyez-moi, quitter un partenaire ou un job nuisible fait du bien et foin de la peur ! La peur est votre pire ennemie ! Les gens ne sont jamais aussi insécurisés que lorsqu’ils laissent leurs peurs prédominer sur leurs rêves (N. Cousin). Le courage, c’est la capacité à choisir l’amour (et d’abord l’amour de soi) plutôt que la peur.

Vous survivrez ; vous méritez mieux et vous aurez mieux  !  Si vous pensez pouvoir attirer du positif dans votre vie tout en gardant les éléments intolérables, vous vous trompez : on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ! De toute façon, lorsqu’une porte se ferme, une autre s’ouvre, c’est inévitable.

Le 1er pas pour vous débarrasser des incompatibilités est d’oser dire « non” ; comme les enfants, quand on vous sollicite, demandez-vous « ça me fait oui ou ça me fait non ? » et répondez ainsi. N’acceptez plus contraint et forcé, ou avec une sensation de malaise dans l’estomac. Non seulement vous vous respecterez plus, mais les autres commenceront aussi à vous respecter.

Cessez de donner votre énergie à des choses que vous ne voulez pas – même si les autres ne comprennent (hum !) pas vos nouveaux choix ! Tant pis pour eux : « les chiens aboient, la caravane passe ! »

Si vous ne le sentez pas, ne le faites pas, c’est tout !

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

Les commentaires sont fermés.