Réalisation des pensées

Par défaut
Thoughts in the Night, Dreams During the Day

 (Photo credit: Wikipedia)

Pour vous convaincre de la force des pensées, voici les histoires – vraies ! – de personnes ayant imaginé certains événements … qui se réalisèrent par la suite.

L’écrivain Ödon von Horvath, d’abord ; il écrivit une histoire dont le héros, en se promenant, reçoit sur la tête une branche d’arbre et en meurt. Quelques années plus tard, se promenant dans un bois, il reçoit sur la tête une branche d’arbre et en meurt.

Un autre écrivain, Scott Fitzgerald, raconte dans son 2ème roman ; «les Heureux et les Damnés», l’histoire d’un couple branché dont le destin dérape : la jeune femme devient folle et le mari sombre dans l’alcoolisme. Quelques années plus tard, son épouse devient folle et lui, une épave alcoolique.

Le poète Emile Verhaeren écrit plusieurs poèmes décrivant des trains fous et les liant à l’idée de la mort ; quelques années après, dans une gare, il tombe sur la voie au moment où le train arrive ; les 2 jambes coupées, il meurt peu après.

Le journaliste anglais William T. Stead  écrit – en 1886 et 1893 – 2 nouvelles dans lesquelles le héros traverse l’Atlantique sur un bateau, lequel bateau heurte un iceberg et coule, entraînant beaucoup de passagers dans la mort.

Stead écrit  même : « c’est ce qui pourrait se produire et qui se produira effectivement (!) si l’on envoie des navires en mer sans canots de sauvetage »…

Pour dépeindre le capitaine du navire de son histoire, il note qu’il s’est inspiré du capitaine Smith, celui qui commandera sur le Titanic et se laissera couler avec lui. Et bien sûr, en avril 1912, William Stead embarque à bord du Titanic : il n’en sortira pas vivant !

A contrario, l’effondrement (2010-2011) de l’économie grecque est un bon exemple des effets concrets de sentiments purement abstraits au départ. En effet, ce crash n’est dû qu’à une seule chose ; au fait que de sales types, pour obliger l’Etat à augmenter le taux d’intérêt de leurs obligations, ont artificiellement créé un sentiment de méfiance envers les institutions  et un mouvement de panique chez les porteurs de ces titres. Tel l’apprenti sorcier, ils ont donc spéculé sur une ruine possible et, bien sûr, c’est ce qui est arrivé.

Donc, quand je vous conseille de surveiller vos pensées, vous voyez qu’il y a une bonne raison  😉

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

Les commentaires sont fermés.