la méthode « Plan A – Plan B »

Par défaut

Cas d’une femme négligée par son compagnon

On l’a vu, une femme négligée quitte son partenaire.  Avant, néanmoins, il faut tenter de convaincre votre partenaire négligent de combler vos besoins émotionnels, et ne partir que s’il se refuse à la faire.  S’il veut vous récupérer, il devra, avant que vous n’acceptiez de revenir avec lui, qu’il comble vos besoins d’abord.

Bien sûr qu’il faut tout tenter avant de jeter l’éponge et de divorcer, mais il ne faut certes pas se résigner à une vie conjugale misérable  ; il faut insister pour avoir une relation mutuellement satisfaisante.

Les hommes, hélas, refusent souvent les approches de tout se dire, tout faire ensemble et ne décider que ce qui plaît aux 2, parce qu’ils ne comprennent pas qu’une femme négligée finit pas s’en aller (ou leur fait une vie impossible).

La femme commence d’abord par se plaindre et demander plus d’affection à son compagnon ; ce qui est un bon moyen de l’informer de son besoin et de l’existence d’un problème (sans exigences, colère ou irrespect) – bref, l’occasion pour l’homme de cesser de perdre des points d’amour.

Lorsque ceci reste sans résultats, la dame commence à critiquer, puis n’est plus capable de faire l’amour à son homme, et ils s’eloignent de plus en plus l’un de l’autre (voir article : « union ; la pente fatale »).

Selon certains, crituquer’est une faute, car ça crée un adversaire, mais à mon avis, c’est faux : il était déjà son adversaire : cf jésus : « qui n’est pas pour moi est contre moi » => le fait pour le mari de ne pas réagir alors qu’elle lui a exprimé un besoin, montre déjà qu’il s’en fiche : c’est une violation de ses devoirs envers la relation (qu’il faut nourrir).

Ce qu’il faut, c’est que la dame fasse une liste de ses besoins, la lise à son homme (sans crier, critiquer ou exiger) puis suivre le plan des 5 étapes (qui aide les époux à appliquer mes principes) :

  1. s’engager à vaincre les conflits,
  2. identifier les habitudes qui causent l’insatisfaction,
  3. apprendre à surmonter ces habitudes,
  4. identifier le besoin émotionnel le plus important,
  5. apprendre à combler ces besoins.

Et voilà ; problème résolu… si l’homme respecte ce traité et le suit scrupuleusement et le plus vite possible.

Mais si l’homme refuse de s’y plier, passez à une technique de choc : la méthode « plan A – plan B ».

Le plan A consiste à donner à votre homme durant un mois, un amour inconditionnel – ceci pour montrer un exemple que, s’il est convenable, il sera tenté d’imiter. Vous ne demandez rien en échange, mais lui dites (d’un ton neutre) que vous espérez qu’un jour, il vous rendra la pareille. Là, vous êtes sûrement tentée de penser que c’est idiot et de fermer cet article…Mais lisez la suite ; c’est pas ça, la méthode, alors, ne montez pas sur vos grands chevaux ! Vous allez comprendre…

Le plan B, lui, consiste à laisser la vie se poursuivre sans le disputer pour ses manques, mais en vous préparant activement (et en secret) à mener une vie indépendante ; durant une année, vous allez donc tenter de trouver un job ou de monter en grade, de trouver un appartement, de vous renseigner sur les modes de divorce et les diverses lois le concernant, de collationner et mettre à l’abri divers documents,…

Pas la peine ne faire des disputes ;  il est prouvé que ça ne sert à rien (à part à détruire l’amour) – les chercheurs ont démontré qu’un sujet de dispute dans un couple, reste pareil :  5, 10 ou 50 ans après, ils se disputent encore toujours pour la même raison !

Bon : c’est ici que ça devient intéressant – je vous donne le secret : le « truc », c’est de faire d’abord le plan B puis, quand vous êtes à un mois de pouvoir l’exécuter, vous faites le plan  A – et, au bout de ce mois où vous avez gâté votre compagnon de toutes les façons possibles, soit il a compris et « réciproque » cet amour en vous donnant ce dont vous avez besoin (prouvant qu’il est quelqu’un de valable), soit vous partez – car vous y êtes prête, en sorte qu’en rentrant chez lui au bout du mois, au lieu de vous trouver, vous et vos affaires, il trouve un mot expliquant que vous l’aimez, mais que vous voulez être satisfaite dans une union et que, comme il ne faisait que prendre sans rien donner, vous êtes partie.

L’époux quitté pique généralement une crise, mais, une fois calmé, il est prêt à discuter (attention  : juste parler ; ne cédez pas s’il vous demande de faire l’amour).

Parfois, si votre homme vous a fortement offensée ou trompée, je conseille de n’avoir, pour ce plan B, aucun contact avec lui ; seulement via un médiateur.

Ne ré-emménagez pas non plus avec lui à moins d’avoir la preuve qu’il travaille activement à s’informer, à se soigner de son machisme et qu’il a effectivement changé ses croyances destructrices et malhonnêtes !  – ce qui n’est pas facile, car « le léopard garde ses taches » !

Assurez-vous qu’il suit bien les règles et les devoirs prescrits – c-à-d 15 h/sem. d’attention exclusive (dédiés à l’affection, la conversation, les loisirs amusants et le sexe) et que ce soit devenu « naturel » et facile pour les 2 de le faire.

S’il refuse de consulter, ou de faire le moindre effort pour vous regagner, il prouve le peu de respect et d’amour qu’il a pour votre relation et pour vous ; il faut divorcer. Idem s’il menace de divorcer ou d’avoir une liaison.

Il ne faut songer à la séparation qu’àprès avoir fait tout son possible pour arranger les choses – mais si vous voulez faire partie des « chanceux » qui ont un bon mariage, il faut faire ainsi ; se résigner n’est pas une option pour un être de valeur… surtout sachant qu’une mauvaise relation nuit plus à la santé et menace plus notre survie que l’alcool, l’obésité, le tabac et la sédentarité réunis !

Il se peut que, bien qu’il veuille vous récupérer, votre homme déteste ce programme au départ, mais ensuite, ce même plan fera de lui un homme bien plus heureux !

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

Les commentaires sont fermés.