Signaux d’alarme en début de relation

Par défaut

Ce sont tous les indices qui crient : « attention ! Problèmes en vue ! »

On pourrait s’éviter de grosses souffrances, perte de temps et d’énergie dues un mauvais choix amoureux si l’on faisait – dès le départ – plus attention aux indices d’un dysfonctionnement chez ceux qu’on rencontre.

Il faut bien se souvenir de ce que l’on recherche chez un partenaire, de ce que l’on refuse, et poser à l’autre plein de questions.

S’il a l’un des « défauts fataux » (= traits causant de grosses souffrances en relation), il faut couper les ponts tout de suite.

Chacun a des défauts (personne n’est parfait), mais il y en a de supportables, et d’autres, pas.

Voici ces défauts fataux :

1. Addictions

Les gens qui sont accros à quelque chose (alcool, drogue, anti-dép’, le « jeu »,…) vous blesseront à coup sûr. Ouvrez bien les yeux pour détecter une possible addiction et ne minimisez pas le problème – mieux vaut être seul que mal accompagné.

2. Rage

Vivre avec ces êtres-là est comme avoir une bombe chez vous, qui risque d’exploser à chaque instant. Heureusement, ce défaut est facile à détecter ; par ex, la personne se fâche lorsque les choses ne vont pas comme elle veut, elle n’a aucune patience, est ennuyée par des riens, est défensif, hausse souvent le ton et présente des variations d’humeur extrêmes. Rompez avant de devenir l’objet de sa colère !

3. Mentalité de victime

Il est difficile de repérer cette mentalité, parce qu’on aime entendre notre petit ami(e) se plaindre d’un ex-partenaire.

Mais si c’est chez lui une habitude de blâmer les autres pour se qui lui arrive et qu’il n’assume pas son rôle dans ses ennuis, attention : vous risquez fort de devenir la prochaine cible à qui il fera porter le chapeau. Les victimes voient le monde comme hostile, contre eux ; ils se demandent pourquoi ça leur arrive à eux, au lieu de se demander ce qu’ils peuvent faire pour améliorer les choses. si votre bon ami(e) vous fait pitié, que vous en venez à croire qu’on l’a traité injustement, il est temps de rompre.

4. Etre contrôlant

C’est l’inverse de la victime : quelqu’un qui veut toujours décider de tout, ne demande pas d’aide et doit contrôler ceux qui font partie de sa vie. Attention : à ne pas confondre avec de l’assurance et de l’estime de soi – ni sa volonté de toujours tout prendre en charge, avec de la galanterie !

Filez, avant d’être son(a) prisonnier(e) ! Attention : il tentera de vous faire changer d’avis et dira tout ce qu’il faut (= tout ce que vous voulez entendre) pour que vous ne le quittiez pas – donc, partez sans explication !

5. Dysfonction Sexuelle

Ce terme signifie des problèmes de performance sexuelle (impuissance ou inaptitude à avoir un orgasme), mais aussi ;  obsession sexuelle ou manque d’intégrité sexuelle.  Ce défaut n’est pas facile à détecter, puisque (je l’espère) vous ne couchez pas tout de suite ensemble.

Vous devez avoir avec lui(elle) des discussions franches pour savoir s’il est accro aux fantasmes, pornographie, des compulsions sexuelles, l’infidélité, ou une aversion sexuelle (due à une éducation religieuse trop stricte ou à des abus durant l’enfance) – ces sujets sont durs à aborder, mais nécessaires : il faut savoir à quoi s’en tenir. Certains problèmes sexuels ne sont pas fatals, mais ils le deviennent si votre partenaire refuse de les admettre et de les traiter.

6. Immaturité

Méfiez des êtres charmants, jouettes, qui vous donnent envie de les protéger ; ils n’ont pas assez grandi dans leur tête que pour avoir une relation saine et adulte.  Les signes : une irresponsabilité financière, quelqu’un de non-motivé, pas fiable, qui ne prend rien au sérieux. Rompez : vous ne cherchez pas un enfant, mais un partenaire amoureux.

7.Etre non-disponible émotionnellement (par ex, toujours sous le coup d’une relation passée ou narcissique)

Restez à l’écart de tels êtres  ! Fuyez comme la peste un individu qui ne sait pas s’ouvrir ; sinon, vous passerez votre temps à tenter de le faire se confier. Ces gens-là ne peuvent créer une relation d’intimité, parce qu’ils sont bloqués émotionnellement ; ils ne peuvent ni montrer leurs émotions, ni en parler et résistent  quand il s’agit de s’ouvrir à l’autre et de faire confiance. Lors de vos rendez-vous, observez si votre partenaire potentiel est à l’aise avec l’amour et l’expression de sentiments, et assurez-vous, avant de vous engager avec lui(elle), qu’il est capable de vous donner ce que vous attendez d’une relation.

Tous, nous portons un bagage émotionnel datant du passé et l’amenons avec nous dans une nouvelle relation – l’ennui, c’est que ce bagage est parfois si lourd qu’il fait couler la relation ; votre partenaire a été si traumatisé par un(e) autre qu’il

lui reste de la rage et de la rancœur ou bien il se sent coupable d’avoir abandonné son(a) partenaire précédent – bref, il n’est pas prêt pour une nouvelle relation d’amour, car il ne peut plus vraiment aimer.

S’il refuse de reconnaître ce bagage et de l’éliminer, vous êtes mal parti(e). Attention, vous, les St-Bernard ; vous allez sûrement trouver cet individu très très attirant !

8. Dommage émotionnel de l’enfance

Là, le dommage remonte à plus loin que pour le point 7. Bien sûr, on ramène tous des souffrances de l’enfance, mais pour certains, elles sont si graves qu’elles les empêchent d’avoir de saines relations à l’âge adulte – c’est surtout le cas av ec quelqu’un qui n’a pas exploré son passé et son moi profond et qui donc, ne comprend pas sa programmation inconsciente – car dès lors qu’on la comprend, elle cesse d’agir en nous !

Si vous suspectez que votre petit ami(e) souffre de ce défaut, parlez-en et découvrez s’il travaille à l’éliminer ou pas. Voici quelques traumatismes infantiles qui peuvent laisser des traces profondes :

–          abus ou traumas physiques, émotionnels ou sexuels,

–          abandon des parents (mort, divorce, adoption, suicide, froideur et indifférence),

–          addictions des parents (alcool, drogue,…) ou troubles alimentaires

–          conduite immorale des parents (don juanisme, infidélité),

–          f anatisme religieux,…

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

Les commentaires sont fermés.