La beauté féminine

Par défaut

La beauté d’une femme est l’atout-clé pour trouver un compagnon, car pour l’homme, c’est le facteur primordial. La beauté intérieure les laisse froids !

L’homme diffère de la femme et ce que les hétérosexuels recherchent dans une partenaire, correspond à ces différences.

Les hommes de tous âges, époques et cultures cherchent une peau fraîche, des lèvres pleines, un petit menton, de grands yeux, une taille marquée et un ventre plat, un corps et un visage symétriques, des traits du visage féminins – parce que ces traits indiquent une femelle jeune, saine et fertile, bourrée d’oestrogènes.

La silhouette féminine jugée belle par une certaine culture, correspond à la disponibilité de la nourriture : par ex, chez nous, où la nourriture est partout, le beau est la femme mince. En Afrique saharienne, où la nourriture est rare, on préfère les femmes plus en chair (ayant des réserves).

Pour les femmes, le physique compte moins. Elles préfèrent un homme plus grand qu’elles (protection de la progéniture), à visage symétrique (signe de santé) mais ce qui compte surtout (pour les petits), c’est un haut statut, du pouvoir, l’accès aux ressources.

Donc, qu’on le veuille ou non, les femmes doivent être belles – ou du moins, s’arranger un peu – pour trouver un bon mâle (plus elles sont jeunes et belles, plus leur choix est étendu) ; c’est ainsi depuis que le monde est monde, et se rebeller contre cet impératif est vain.   Dites-vous que, puisqu’on ne critique pas ceux qui tentent d’améliorer leur intellect (au contraire), on ne doit pas le faire de ceux qui tentent d’améliorer leur physique.

Mais attention : il ne faut pas aller trop loin non plus ; ne pas tomber dans l’anorexie pour être mince, ou se faire opérer sans réel défaut nécessitant de la chirurgie esthétique. Il faut s’aimer comme on est, à son poids idéal. Mais ne pas se laisser aller ou rester « nature » non plus. Il y a un juste milieu entre la souillon ou la sauvage et la poupée peinturlurée ; à chacune de trouver l’équilibre entre ces 2 tendances …

Pour être aussi belle que vous pouvez l’être, vous devez d’abord tirer au clair ce que signifie pour vous, être belle et attirante.  Puis, ne pas en vouloir aux hommes d’être comme ils sont – accepter que leur sexualité diffère de la nôtre, voir ce qui leur plaît et en tirer profit pour aller à la « pêche » au compagnon. Bien entendu, de la même façon que vous en voudriez à un homme dont le caractère changerait après le mariage, vous veillerez à rester la « belle plante » qu’il a épousée ; c-à-d à continuer à vous pomponner une fois en couple.

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

Les commentaires sont fermés.