Le problème corps-esprit

Par défaut

Quand on teste les gens, on remarque que la plupart ne croient pas (au fond d’eux-mêmes) mériter d’avoir une vie heureuse, en bonne santé et prospère, ou estiment que c’est dangereux.  D’autre part, si l’on demande à un cardiologue combien de ses patients suivent les conseils (sport, nutrition, gestion du stress,…) qu’il leur donne, il répondra qu’il n’y en a que bien peu qui le font…or, il s’agit d’une question de vie ou de mort !En fait, les gens ont bien l’intention de le faire mais n’y parviennent pas à cause de leurs problèmes émotionnels. Ils souffrent de traumatismes divers, liés à l’apparition de symptômes, et ont des croyances sur ce qui est possible ou pas pour eux.

Ils pensent par ex, souffrir plus tard de telle ou telle maladie ou abus, parce que c’est dans la famille, ont la croyance qu’ils pourront ou non en guérir, etc… Tout ceci les modèle en des créatures fort limitées.

Identifier toutes ces barrières à la guérison, est donc la 1ère étape – que c’est barrières soient physiques ou émotionnelles importe peu, puisqu’il est prouvé que le corps affecte l’esprit et que l’esprit a un effet sur le corps ; on a en effet démontré que notre physiologie se modifie selon nos émotions et nos croyances !

Quand on songe à changer des choses dans notre vie, on pense souvent à des chngements extérieurs (avoir une meilleure santé, de meilleures relations,  plus d’argent, ..) alors qu’il faudrait penser à changer d’abord l’intérieur – sans quoi aucun changement extérieur n’est possible. En effet, nous nous trimballons tous avec un « bagage en excès » ; notre passé…et tout est encodé dans notre système limbique (système de survie).

Or, essayer d’aller de l’avant dans ces sonditions, c’est comme tenter de faire rouler la voiture, avec le frein à main enclenché. Tous, nous avons subi des choses pénibles (violences diverses, abandon, manque de respect,…), dont il faut d’abord se débarrasser pour « libérer le frein » et pouvoir avancer !

Tous ces traumas attirent des maladies et d’autres situations semblables – en relations, par ex, on s’attire précisément les réactions qu’on a connues et que l’on déteste le plus – tant que ces traumas restent en place.

En plus, ils nous ont poussé à tirer des conclusions et à forger notre système de croyances, d’après lequel nous agissons – c’est comme un programme d’ordinateur, en quelque sorte.

Tant que ces croyances restent en place, on agira de manière à tirer de la vie des choses qui les confirment – en sorte qu’elles se renforcent continuellement !

Heureusement, on peut maintenant (en travaillant sur l’énergie) effacer les traces de ces traumas et ces croyances, Les thérapies orale ne sont par contre pas à conseiller ; elles ont été prouvées non seulement inefficaces, mais toxiques, car elles « entraînent » et donc renforcent les croyances négatives  – un comble !

Si l’on élimine nos traumas (grâce aux méthodes énergétiques), on libère notre énergie et elle peut enfin devenir positive et aller dans le bon sens – et pour ça, rien de mieux que la méthode « 3×3 » (que j’expliquerai plus tard)..

Publicités

À propos de bonheuretamour

intérêts : développement personnel, photo, peinture, spiritualité, neurosciences, relations, alimentation saine, Histoire. films préférés : Love actually, Un jour sans fin, Avatar livres préférés : la petite Fadette, la Prière aux étoiles, le Pouvoir du moment présent animal préféré : le blaireau de miel

Les commentaires sont fermés.